Nouveau monde, France info

Nokia se lance à fond dans la cartographie numérique

Le Finlandais Nokia va concurrencer Google, Microsoft et Apple sur le marché de la cartographie numérique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

La cartographie numérique serait-elle le nouvel Eldorado high-tech ?
Avec la musique et la vidéo, les cartes et les photos satellites intéressent
beaucoup les entreprises technologiques.

Un service riche et complet

Voici donc le service baptisé Here signé Nokia.
Disponible pour l'instant seulement sur le Web à travers un ordinateur, une
tablette ou un smartphone, Here est en fait la version publique, désormais
ouverte à tous, du service de cartographie que Nokia réservait jusqu'à présent
aux utilisateurs de ses smartphones. Le service est riche. Outre le mode plan
et la vue satellite, il propose également des vues en 3D de certains
centre-ville comme New York ainsi qu'une large variété de points d'intérêt
(restaurants, hôtels, etc.) et surtout la circulation routière ainsi que les
grandes lignes de transports en commun. Pour les zones qui ne sont pas encore
couvertes, Nokia compte sur la bonne volonté des utilisateurs à travers un service
collaboratif baptisé Community View. Petit point faible tout de même :
certaines vues satellites semblent un peu anciennes. Par exemple, un zoom sur
la Maison de Radio France donne un aperçu des lieux datant d'il y a au moins
deux ans...

Bientôt sur mobiles

Pour l'instant le Here de Nokia est disponible
uniquement sur le Web mais le Finlandais promet de le proposer bientôt sous
forme d'application pour les mobiles. Il pourrait même arriver avant Google
Maps sur iPhone à condition qu'Apple accepte de laisser entrer ce concurrent.
Cela dit, après le récent mini-scandale du service buggé Apple Maps, la marque
à la pomme aurait tout intérêt à ne pas trop faire la fine bouche par respect
pour ses utilisateurs.

Quoi qu'il en soit, avec ce service, Nokia vient
concurrencer frontalement les ténors du secteur : Microsoft, Apple et
surtout Google. Citons également l'initiative non payante OpenStreetMap.

Marché mondial prometteur

Mais pourquoi la cartographie intéresse-t-elle donc autant
les fournisseurs de technologie ? A cause des marchés prometteurs qui se
cachent derrière, bien sûr. Au-delà du service gratuit de cartographie offert à
tous, il y a les applications dérivées à travers les API, ces "bouts de
programmes" qui permettent à des entreprises tierces d'utiliser les bases
cartographiques. Des e-commerçants aux réseaux sociaux en passant par les
applications métiers, la géolocalisation est aujourd'hui incontournable.

Accéder au service : http://here.net/

(©)