Cet article date de plus de huit ans.

Les Google Glass commercialisées cette semaine

écouter (5min)
Les fameuses lunettes connectées "Google Glass" sont commercialisées cette semaine. Du moins aux Etats-Unis et pour une durée limitée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Consulter ses messages, faire une recherche sur le Web, suivre
un itinéraire GPS, tout cela sans sortir son smartphone de sa poche ni lâcher
des mains ce que l'on est en train de faire ... Voilà à quoi servent les fameuses
Google Glass.

Il ne s'agit pas tant de lunettes que d'un
petit écran suspendu au dessus de l'œil droit grâce à une monture métallique
design.

Comment ça marche ?

Grâce à une commande tactile ou bien
par commande vocale. Le mot magique, c'est "OK Glass". Ensuite, on
pose des questions en langage naturel. Par exemple : "quelle est la
hauteur de la tour Eiffel" ou "montre moi le chemin vers la station
de métro République". Tout cela en anglais pour l'instant .

L'objet est connecté en Bluetooth à votre smartphone, principalement Android mais certaines applications fonctionnent également avec
un iPhone.

Bref, pas de technologie révolutionnaire . Juste une
miniaturisation poussée à l'extrême, et surtout un concept simple mais innovant
qui consiste à proposer un écran en permanence devant le regard. Prolongement
logique de notre vie moderne où les écrans sont omniprésents.

Les Google Glass sont donc utiles pour faire du sport, par
exemple, avec une application de coaching. Quelques chirurgiens s'en servent
pour consulter des données médicales tout en opérant (l'un d'eux aurait
récemment sauvé son patient grâce à cela). Ou tout simplement pour la vie de
tous les jours.

Pour qui ?

Jusqu'à présent, les Google Glass étaient réservées aux
développeurs informatiques et aux petits malins qui avaient des contacts chez
Google. Mais demain, 15 avril, il sera possible à n'importe qui d'en acheter.
Il faut quand même disposer d'une adresse aux Etats-Unis et débourser la
bagatelle de 1.500 dollars (1.080 euros) plus les taxes. La vente sera limitée
dans le temps.

Il s'agit d'une brève incursion de Google dans le grand public.
En fait, Google semble avoir un problème avec ces lunettes
. Il hésite à les
commercialiser à grande échelle notamment pour des questions de respect de la
vie privée
.

Les Google Glass ont, en effet, une autre fonctionnalité
très particulière : elles permettent de prendre des photos et des vidéos
sans en avoir l'air. Pratique quand on fait du tourisme ou pour des professionnels,
tels que les journalistes ou les policiers, mais cela provoque déjà la colère
de quelques réfractaires sur l'air de Big
Brother is watching you
. Google a beau se défendre en expliquant qu'il
existe bien d'autres manières d'espionner les gens, les Glass ont désormais acquis
un parfum sulfureux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.