Nouveau monde, France info

Des robots pour faire la guerre

Une fois de plus, la réalité rejoint la fiction. L'armée américaine préparerait des robots étonnants pour sa défense. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Vous vous souvenez de l'armure d'Iron man ? Une sorte d'exosquelette qui protège Tony Stark contre les risques du métier de sauveur de l'univers et qui décuple sa force ? Et bien l'armée américaine est en train de plancher sur un prototype bien réel d'armure de guerre de ce genre. Les fans de jeu vidéo penseront également à Halo avec l'armure invincible de Master Chief...

Exosquelette blindé

Comme dans les jeux vidéo, le combattant sera entièrement recouvert d'une carapace résistante aux balles. L'armure pourrait être équipée d'un bouclier liquide qui se solidifie grâce à un courant électrique, comme dans le film Terminator, actuellement en développement au MIT. Grâce à un écran à l'intérieur du casque, il aura en permanence sous les yeux des indications sur ses signes vitaux. Il pourra géolocaliser ses alliés, ses ennemis et lui-même.

La seule chose que ne pourra pas faire cette armure, précise l'armée américaine, contrairement à Iron man, c'est voler.

D'ici 3 ans

Le projet est baptisé TALOS, un acronyme (Tactical Assault Light Operator Suit)  qui fait référence aux automates de bronze que Zeus déployait pour protéger sa maîtresse Europa dans la mythologie grecque.

Le projet TALOS a été initié par l'amiral William McRaven qui avait dirigé l'opération contre Ben Laden en 2011. Pour le mener à bien, le Pentagone fait appel plusieurs universités et entreprises spécialisées américaines. Il devrait voir le jour d'ici trois ans.

Aussi : un robot qui galope

Autre projet digne de la science-fiction : le robot Wild Cat dévoilé ces jours-ci par la société Boston Dynamics. Un chat sauvage ou plutôt une sorte de gros chien robot motorisé à quatre pattes qui peut courir à 25 km/h. Il n'a pas de tête. Il fait un bruit de tondeuse à gazon. Et pour l'instant il ne dispose que d'une autonomie de cinq minutes. Mais n'empêche, le voir animer ses quatre pattes articulées de façon synchronisée est impressionnant. C'est un prototype  de l'agence des projets avancés de la Défense américaine. On ne sait pas à quoi ça peut servir à part peut-être à des transports de matériel ou des missions de surveillance.

En tout cas, cela montre que de grandes avancées sont à attendre en matière de robotique dans le domaine militaire.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)