Mise à jour, France info

Antoine Pelissolo : "J'aimerais bien avoir la touche 'sans échec' pour que, de temps en temps, tout fonctionne"

Antoine Pelissolo, psychiatre et psychothérapeute, est l'invité de Mise à jour, mercredi sur franceinfo, à l'occasion de la sortie de son livre "Vous êtes votre meilleur psy".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Antoine Pelissolo, psychiatre
Antoine Pelissolo, psychiatre (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Le psychiatre et psychothérapeute Antoine Pelissolo, chef de service dans les hôpitaux Henri-Mondor et Albert-Chenevier à Créteil, est l'invité de Mise à jour, mercredi 29 novembre sur franceinfo, à l'occasion de la sortie de son livre Vous êtes votre meilleur psy, début novembre aux éditions Flammarion. Selon le professeur de médecine à l'université de Paris Est - Créteil, on peut "faire des choses pour soi-même dans de nombreux domaines"

Des petits cailloux dans la chaussure

Antoine Pelissolo le reconnaît : les livres consacrés à la psychologie et au bien-être intérieur fleurissent depuis quelques années. Certains professionnels ont d'ailleurs écrit des livres sur des pathologies particulières. "Je voulais élargir un petit peu le champ pour montrer qu'on pouvait faire des choses pour soi-même dans de nombreux domaines", justifie le psychiatre et psychothérapeute. 

Selon lui, tout le monde a quelques problèmes plus ou moins nombreux et longs, que l'on traite sans passer par un professionnel. "Et heureusement !", se réjouit-il. "Et puis, par moment, il y a des petits blocages - on appelle ça des petits cailloux dans la chaussure - qui font qu'on continue à marcher, mais ça fait mal. On n’y pense pas toujours, d’ailleurs, à faire des choses pour soi."

Si Antoine Pelissolo devait faire une mise à jour, que voudrait-il corriger, modifier ou effacer ? "J’aimerais bien avoir la touche 'sans échec' pour que, de temps en temps, tout fonctionne. Souvent, c’est un mode qui marche moins bien, il fait moins de choses mais, au moins, on est dans un monde parfait où on ne plante pas l’ordinateur."

Antoine Pelissolo, psychiatre
Antoine Pelissolo, psychiatre (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)