"Mars, la nouvelle odyssée : au-delà de la planète rouge" (4/6) : des planètes et des Hommes

Si l'on envisage aujourd’hui un voyage humain vers Mars, peut-on imaginer un équipage un jour vers Jupiter ou Neptune ? Dans quelles conditions ces missions seraient réalisables et quelles questions poseraient ces explorations par des Hommes ? Avec Stéphanie Lizy-Destrez, enseignante-chercheure en conception des systèmes spatiaux à l’Isae-Supaéro.
Article rédigé par Pauline Pennanec'h, Olivier Emond
Radio France
Publié
Temps de lecture : 20 min
Illustration d'un astronaute explorant une planète lointaine. (GETTY IMAGES)

Pourrait-on envisager d'envoyer des humains au-delà de la planète Mars ? Ce n'est plus de la science-fiction pour Stéphanie Lizy-Destrez, enseignante chercheure en conception des système spatiaux à l'Isae-Supaéro. "Nos technologies ont beaucoup évolué, se sont améliorées, se sont miniaturisés et qui font que les films des années 70 pourraient un jour prendre forme et avoir des missions vers des destinations lointaines", estime-t-elle.

Les barrières technologiques sont les mêmes que pour aller vers Mars : des temps de vol important, des équipages confinés pendant une grande période, une exposition aux radiations... "Quand on aura résolu ce problème, aller sur Mars ou aller plus loin, finalement, c'est la même chose, selon l'enseignante chercheure. Ça reste des freins technologiques qui ne semblent pas insurmontables, qui sont intéressants, sur lesquelles il y a de la recherche, il y a des ambitions et des rêves."

Stéphanie Lizy-Destrez, enseignante-chercheure en conception des systèmes spatiaux à l’Isae-Supaéro. (JULIE BIGOT / CITE DE L'ESPACE)

Trouver une planète B ?

Si on n'a pas encore les moyens techniques d'y aller, on réfléchit déjà à toutes les conséquences ou toutes les questions qui peuvent se poser. L'un des ressorts qui est parfois contesté ou décrié, c'est l'idée de se dire qu'il faut trouver une planète B. "Mars étant un peu plus éloignée du soleil, on peut imaginer que s'installer sur Mars permettra de sauver la vie telle qu'on la connaît sur Terre, reconnaît Stéphanie Lizy-Destrez. Ce qui me dérange avec ce côté 'planète B', c'est de dire : si on a un backup, on peut faire n'importe quoi sur Terre. Et ce serait vraiment dommage. Donc non, c'est plutôt au contraire aller plus loin pour toujours rester animé par ces questions scientifiques (…) D'essayer de comprendre l'évolution de la Terre, avec Mars qui correspond un peu à notre passé, mais avec Vénus qui correspond plutôt à notre futur, à savoir que Vénus est un enfer. Au niveau des températures, c'est une augmentation de l'effet de serre, on peut donc s'imaginer ce que pourrait devenir la Terre en se réchauffant. Aller explorer ces planètes, c'est aussi mieux comprendre, anticiper ce que pourrait devenir la Terre."


"Mars, la nouvelle odyssée : au-delà de la planète rouge", un podcast franceinfo d'Olivier Emond, en partenariat avec la Cité de l'espace, à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify, ou Deezer.  

Réalisation : Clotilde Pivin

Coordination : Pauline Pennanec'h

Prise de son : Julien Girard  

Mixage : Raphäel Rasson  

Création sonore : Bruno Carpentier, Hervé Bouley

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.