Les informés de franceinfo, France info

Plainte pour viol classée sans suite contre Nicolas Hulot : "il est l’homme à abattre depuis quelques semaines" dit le journaliste Mathieu Alterman

Les Informés de franceinfo sont revenus jeudi sur la plainte pour viol classée sans suite contre le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le journaliste Mathieu Alterman sur le plateau de franceinfo, le 8 février 2018.
Le journaliste Mathieu Alterman sur le plateau de franceinfo, le 8 février 2018. (FRANCEINFO)

Les Informés de franceinfo du jeudi 8 février étaient : Jérôme Ripoull, communicant, codirigeant de l’agence Comfluence ; Mathieu Alterman, journaliste au Point Pop, chroniqueur sur Europe 1 et i24News ; Myriam Encaoua, journaliste politique au Parisien et François Reynaert, journaliste à L’Obs, historien et romancier, auteur de « La Grande histoire du monde » (Fayard, oct. 2016) qui reparaît le 14 février au Livre de Poche.

L'extrait. Les Informés ont débattu sur les "rumeurs" de harcèlements sexuels qui visent le ministre de la transition écologiques, Nicolas Hulot. Le parquet de Saint-Malo a confirmé qu'une plainte pour un fait de viol avait été déposée contre Nicolas Hulot en 2008. Elle avait été classée sans suite. "Il y a une sensibilité évidente de la presse et des Français sur la vie sexuelle des hommes politiques", a d'abord analysé le commicant Jérôme Ripoull. Mais il a déploré que c'est dommage "que ça passe par la rumeur". Le journaliste Mathieu Alterman a estimé que "Nicolas Hulot est l’homme à abattre depuis quelques semaines. Avant cette affaire, on racontait qu’il était l’homme le plus riche du gouvernement. Et ça n’a pas pris. On a l’impression que c’est quelqu’un qui dérange." Sa consœur du Parisien, Myriam Encaoua, a répondu qu'il y a "le mouvement de libération des femmes. Il faut l'encourager."

Le journaliste Mathieu Alterman sur le plateau de franceinfo, le 8 février 2018.
Le journaliste Mathieu Alterman sur le plateau de franceinfo, le 8 février 2018. (FRANCEINFO)