Cet article date de plus de dix ans.

Tugdual Derville réclame "le film des manifestations du 24 mars"

Tugdual Derville, un des porte-parole de la "manif pour tous", était l'invité de Jean Leymarie. S'il insiste sur le fait de ne pas vouloir "dresser une France contre l'autre", il ne renie pas l'initiative de Frigide Barjot de présenter des candidats aux municipales de 2014. Il déclare par contre aller "déposer un référé au tribunal administratif pour obtenir le film des manifestations du 24 mars" dernier.
Article rédigé par Jean Leymarie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Deux
manifestations ont eu lieu dimanche. Une contre et une pour le mariage pour
tous. La presse est d'ailleurs largement revenue sur ces rassemblements avec
deux sons de cloche différents. Le Figaro récupère un slogan mitterrandien "la
force tranquille"
pour qui "il n'y avait ni haine ni
intolérance"
. A l'inverse, Libération a choisi de mettre l'accent sur
l'homophobie ordinaire libérée par les opposants au mariage pour tous.

Tugdual
Derville est un des porte-parole de la "manif pour tous". Il est
aussi délégué général de l'association Alliance Vita . Il ne pense pas
avoir perdu même si la loi devrait être votée. "Il ne s'agit pas pour nous
de dresser une France contre l'autre"
s'explique-t-il.

"Ce
mouvement est un mouvement historique".

Il
se dit choqué par les éléments de langage du gouvernement tout en soulignant
qu'il n'y a pas eu de mouvement homophobe dans ces manifestations. "Il y a
un amalgame indigne fait par le gouvernement qui fait peur"
ajoute-t-il.

"Quand
on agit contre une loi injuste, on n'en démord pas, ni avant, ni après."

Il
revient ainsi sur l'adoption et précise que "les premiers enfants qui
seront adoptés seront ceux qui auront été procréés artificiellement hors de nos
murs"
. Tugdual Derville dit aussi qu'il aurait aimé voir Lionel Jospin les
rejoindre. Et en ce qui concerne la déclaration de Frigide Barjot sur la
candidature de leur mouvement aux prochaines municipales, il adoube :

"Un
mouvement social aussi important que le notre ne peux pas rester silencieux au
moment des échéances électorales."

Pourtant,
Frigide Barjot dit vouloir élargir sa contestation sur d'autres sujets. "Moi
je n'ai jamais été un mouvement d'opposition, mais le gouvernement actuel a des
problèmes avec la vérité et avec l'amour"
.  En
ce qui concerne "la vérité" , Tugdual Derville annonce "déposer aujourd'hui,
un référé au tribunal administratif pour obtenir le film des manifestations du
24 mars"
.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.