VRAI OU FAUX. Les revenus des actionnaires en France ont-ils augmenté dix fois plus vite que l’inflation, comme l'affirme Olivier Faure ?

Le patron du parti socialiste Olivier Faure a affirmé sur France Inter que les revenus versés aux actionnaires du CAC40 ont été multipliés par quatre en vingt ans et qu’ils ont augmenté dix fois plus vite que l’inflation. C’est vrai, selon les derniers chiffres de la Lettre Vernimmen.net.
Article rédigé par franceinfo, Lise Roos-Weil
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, à Morlaix dans le Finistère, le 30 septembre 2023. (MONIQUE K?ROMN?S / MAXPPP)

Le coordinateur national de la France insoumise, Manuel Bompart, le député LFI de Seine-Saint-Denis, Thomas Portes, ou encore le premier secrétaire du parti socialiste, Olivier Faure, la gauche s’insurge contre les revenus touchés par les actionnaires du CAC 40 en 2023. "97 milliards d’euros ont été distribués aux actionnaires dans l’année qui s’est écoulée pour le CAC 40, c’est dix fois plus que l’inflation en vingt ans et quatre fois plus que ce qu’on avait pu observer jusqu’ici", affirme Olivier Faure sur France Inter mardi 9 janvier. Est-ce vrai ?

https://twitter.com/faureolivier/status/1744646121660514484

Les revenus des actionnaires multipliés par 4,5 en vingt ans

D’après l’étude annuelle publiée lundi par la Lettre Vernimmen.net, les actionnaires ont en effet touché 97,2 milliards d’euros en 2023. La revue spécialisée en finance a compilé les chiffres des entreprises du CAC 40 sur l’année écoulée. Ce résultat est un record. Jamais les entreprises de l’indice français n’avaient reversé autant à leurs actionnaires. Dans le détail, elles ont distribué 67,1 milliards d’euros en dividendes, et 30,1 milliards d’euros en rachat d’actions. TotalEnergies, BNP Paribas et LVMH sont les trois entreprises qui ont versé le plus de dividendes.

Les revenus des actionnaires ont augmenté de 21% entre 2022 et 2023. Et sur vingt ans, ils ont bien été multipliés par 4,5, soit une augmentation de 350%. En 2003, les actionnaires avaient touché 21,7 milliards d’euros. Par ailleurs, si on reprend les chiffres de l’Insee, les prix en France ont grimpé de 35% entre 2002 et 2022. Les revenus des actionnaires ont donc bien augmenté dix fois plus vite que l’inflation. Olivier Faure a raison.

La part des bénéfices reversés en dividendes est restée stable en deux ans

Est-ce que la part des bénéfices reversés aux actionnaires a-t-elle augmenté pour autant ? Si l’on prend seulement les dividendes, et d’après les données compilées par la Lettre Vernimmen.net, le taux de distribution est resté stable ces deux dernières années, autour de 40%. C’est dans la fourchette basse. Il atteignait par exemple 64% en 2021. Mais si on prend aussi en compte les rachats d’action, le taux de distribution grimpe à 70% en 2023, en nette augmentation. Il s’élevait à 55% en 2022.

À noter que ces bénéfices ont permis d’augmenter la rémunération des actionnaires mais aussi de booster les investissements des entreprises : + 20% sur un an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.