Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, les Vikings ne portaient pas de vêtements brodés au nom d'Allah

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, des broderies viking du 10e siècle qui reproduisent le nom d'Allah.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La reconstitution de la broderie viking censée reproduire le nom d\'Allah.
La reconstitution de la broderie viking censée reproduire le nom d'Allah. (ANNIKA LARSSON / UNIVERSITE D'UPSALLA)

C’est une histoire qu’on a vu partout dans la presse, à la radio et à la télé ces derniers jours : une chercheuse suédoise, Annika Larsson, aurait réussi à montrer que le nom d’Allah était inscrit sur un morceau de broderie à motif viking retrouvé dans un tombeau du 10e siècle. Découverte sensationnelle, incroyable, qui confirmerait donc ce qu’on savait déjà, à savoir que les Vikings ont eu des contacts avec le monde arabe.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

C'est faux. Le problème, dans cette histoire, c’est qu'une autre chercheuse, Stephennie Mulder, américaine cette fois, a pointé beaucoup d’incohérences dans cette découverte.

Sans entrer dans des détails techniques d’archéologie et d’histoire de l’art, voici deux raisons de sérieusement douter qu’Allah est inscrit sur cette broderie viking.

D’abord, il y a un souci de chronologie. Le morceau de tissu en question date du 10e siècle, et on nous explique que la calligraphie utilisée pour écrire Allah est du coufique géométrique. Le souci, d’après la chercheuse américaine, c’est que ce style-là fait son apparition au moins 100 ans après la fabrication de la broderie.

Deuxième problème, l’inscription Allah n’est pas clairement écrite. En fait, l’historienne suédoise a ajouté, par ordinateur, des morceaux d’inscription sur les côtés de la broderie pour que le motif imprimé dessus finisse par vouloir dire Allah. Bref, elle a donc extrapolé à partir de supposition… on a vu des preuves plus solides.

Enfin, toute cette histoire est en fait partie d’un communiqué de presse de l’université d’Upsalla, en Suède, où travaille la chercheuse. Ce communiqué nous explique que c’est en préparant une exposition sur le textile viking que cette dernière à eu une révélation en voyant le morceau de broderie. Sauf que, pour l’instant, sa trouvaille n’a pas été publiée dans une revue scientifique de référence ou décortiquée par d’autres experts pour voir si ça tenait la route, comme c’est le cas normalement. 

En résumé, il y a de quoi avoir de sérieux doutes sur cette histoire de broderie viking du 10e siècle reproduisant le nom d'Allah avant de la relayer.

La reconstitution de la broderie viking censée reproduire le nom d\'Allah.
La reconstitution de la broderie viking censée reproduire le nom d'Allah. (ANNIKA LARSSON / UNIVERSITE D'UPSALLA)