Le vrai du faux. Cette photo de Jean Castex dans le métro est-elle vraie ?

écouter (3min)

Une photo de l'ancien Premier ministre circule massivement sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours : Jean Castex apparaît seul, assis dans le métro parisien. L'ancien chef du gouvernement a effectivement renoncé à la plupart des avantages auxquels il a droit et se déplace régulièrement en transports en commun.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean Castex, 57 ans, n'est plus Premier ministre depuis le 16 mai 2022 (LUDOVIC MARIN / AFP)

Jean Castex, seul, assis sur un strapontin du métro parisien, le regard un peu dans le vide, un sac à dos posé à ses pieds. Cette image de "monsieur tout le monde" qui prend le métro circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux et n'a pas manqué de faire réagir les internautes. La photo est ainsi devenue un meme et a été détournée de nombreuses fois. 

L'entourage de Jean Castex confirme l'authenticité de cette photo qui serait bel et bien récente. L'ex-Premier ministre est depuis plusieurs mois président de l'Afit, l'Agence de financements des infrastructures de transports en France. Sans confirmer que Jean Castex se rendait à son bureau lorsque cette photo a été prise, son entourage assure que l'ancien chef du gouvernement prend régulièrement les transports en commun au quotidien. D'autres photos de Jean Castex prises à la volée dans le métro circulent d'ailleurs sur internet, notamment parce qu'il a renoncé aux avantages auxquels il a droit en tant qu'ex-Premier ministre.

Jean Castex a effectivement renoncé à presque tous les avantages accordés par décret aux anciens Premier ministres. Il a refusé la voiture de fonction et le chauffeur alors que les anciens Premier ministres peuvent en faire la demande et en bénéficier pendant dix ans et jusqu'à leurs 67 ans. Pour rappel, Jean Castex n'a que 57 ans. 

Une tradition non-écrite prévoit par ailleurs une protection policière sans limite de durée pour tous les anciens Premier ministres. Cette sécurité est assurée par le Service de la protection (SDLP). D'après le ministère de l'Intérieur, cette sécurité est systématiquement proposée à tous les anciens Premier ministres. Protection que Jean Castex a refusé pour le moment. Le seul avantage qu'il a conservé est celui de pouvoir bénéficier d'un secrétaire particulier, assure son entourage.

En faisant ce choix, Jean Castex fait plutôt figure d'exception. En 2019, le ministère de l'Intérieur expliquait que dix anciens Premier ministres bénéficiaient d'une protection, ce qui a coûté plus de 2,8 millions d'euros, rien qu'en 2019. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.