Cet article date de plus de sept ans.

Jean-Claude Gaudin dit-il vrai sur la police à Marseille, Lyon et Paris ?

écouter (5min)
Le maire de Marseille affirme que "Marseille couvre une superficie de 250 km2 avec un peu plus de 3.000 policiers d'Etat. A Lyon, il y a 48 km2 et 3.400 policiers et à Paris il y a 105 km2 et 25.000 policiers". Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Du vrai, du faux et des mélanges

Pour commencer, Jean-Claude Gaudin dit vrai sur les superficies, même s'il exagère légèrement la superficie de sa propre ville, Marseille (250 km2 dit-il, au lieu de 240 km2 en réalité).

Vrai sur la police à Marseille

D'après la préfecture de police de Marseille, il y a actuellement 3.200 policiers pour la sécurité publique dans la circonscription de police de Marseille, qui correspond au territoire de la commune, avec une population de près de 900.000 habitants. Ce chiffrage ne prend pas en compte la police judiciaire ou les CRS.

Faux sur Lyon

D'après la préfecture du Rhône, il y a 2.900 policiers de sécurité publique dans la circonscription de police de Lyon, qui comprend non seulement la ville de Lyon mais aussi 17 autres communes. Sur cette circonscription vivent 1,1 million d'habitants.
Donc, il y a finalement moins de policier dans cette circonscription de police de Lyon que dans celle de Marseille. 

Faux sur Paris

Il existe un chiffre de 23.500 qui correspond à tous les policiers de   Paris et des trois départements de la petite couronne, soit la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.
Si l'on s'en tient aux seuls policiers de sécurité publique (gardiens de la paix) dans Paris intra-muros, le chiffre est de 6.000 pour une population de 2,2 millions d'habitants, d'après les informations de la préfecture de police de Paris.    

Paris, une ville à part

La capitale présente une concentration de lieux de pouvoirs avec les palais, les ministères, les ambassades. Paris, c'est aussi un million de personnes qui viennent y travailler chaque jour, venues de banlieue. Ce sont aussi 29 millions de touristes par an, des  manifestations et des évènements de rue par milliers. Tout cela, il faut le surveiller.

Superficies

Enfin, Jean-Claude Gaudin mettait en avant les superficies des villes. Cela peu paraître surprenant, mais c'est important. Une ville comme Marseille est très étendue avec des cités qui se trouvent sur son territoire. La surveillance par la police est difficile avec des distances plus importantes et donc des délais d'intervention allongés. Le travail de la police s'en trouve compliqué. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le vrai du faux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.