Cet article date de plus de neuf ans.

Il y a 153 bidonvilles en Île-de-France ?

D'après le député LR Thierry Solère, il y aurait donc "153 bidonvilles en Île-de-France". C'est plutôt vrai.
Article rédigé par Antoine Krempf
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (Thierry Solère affirme qu'il y a 153 bidonvilles en Île-de-France © Maxppp)

Plutôt vrai

Le chiffre de Thierry Solère date un peu, il remonte à deux ans. Il y avait 151 campements en Île-de-France en octobre dernier, 500 sur l'ensemble du territoire, au dernier pointage de la Dihal, la Direction interministérielle en charge du dossier (chiffres basés sur les remontées de ses correspondants locaux). C'est donc deux de plus que ce qu'annonce le député LR. 

  (Le dernier recensement de la Dihal sur les campements illicites © Dihal)
Environ 7.500 personnes vivent sur les sites franciliens. En moyenne, ces campements comptent une petite cinquantaine d'habitants, un tiers ont un point d'eau et seulement le quart ont accès à l'électricité.

Le nombre de campements illicites recensés est donc stable sur les deux dernières années alors que l'on parle beaucoup de démantèlements. Mais, d'après la Dihal, aucun décompte officiel n'existe sur ces démantèlements, le nombre de personnes délogées ou relogées.

Toujours autant d'habitants dans les bidonvilles

Ceci dit, la Ligue des droits de l'Homme fait ses propres comptes. D'après elle, 135 lieux ont été évacués l'an dernier, dont plus de la moitié en Île-de-France. Mais lorsqu'on regarde les chiffres de la Dihal, on se rend compte que lorsque le nombre de bidonvilles baisse en Seine-Saint-Denis, il augmente dans le département voisin du Val d'Oise.

Au final, depuis le début des comptages de bidonvilles par la Dihal en 2012, il y a toujours autant de personnes qui vivent dans des bidonvilles en France : entre 15.000 et 20.000, dont un quart sont des mineurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.