Port du voile, signes religieux et compétitions sportives: Le Vrai du Faux Junior sur la laïcité

écouter (5min)

Le port du voile dans les compétitions sportives est cette semaine au coeur du Vrai du Faux Junior.

Article rédigé par
Emilie Gautreau - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Des élèves de troisième du collège Pablo Picasso à Montesson, dans les Yvelines, en atelier classe médias pour "Le Vrai du Faux Junior" sur franceinfo. (Collège Pablo Picasso - Montesson)

Dans Le Vrai du Faux Junior, le rendez-vous de vérification et décryptage de l’information réalisé avec des collégiens et des lycéens, les élèves reviennent sur des informations qu'ils ont vu passer sur les réseaux sociaux autour du port du voile dans les compétitions sportives. Ces publications interviennent dans un contexte de mobilisation d'un collectif pour le droit à porter le voile dans tous les sports, mais aussi de débats au Parlement autour d'un amendement à la loi Sport, proposé par le groupe Les Républicains, visant à interdire "le port de signes religieux ostensibles" lors "d'événements sportifs et compétitions sportives organisées par les fédérations sportives". Ces séquences ont entraîné confusion et questions chez les élèves. Nicolas Cadène  leur répond. C’est l’ancien président de l’Observatoire de la laïcité, co-fondateur de la Vigie de la laïcité et auteur d’un livre intitulé "En finir avec les idées fausses sur la laïcité"

Le rôle joué par les fédérations sportives

"J’ai vu passer sur instragram une publication concernant le voile dans le sport. indique Anaïs. Est-ce que c’est vrai que le voile va être interdit dans les compétitions sportives françaises ? " 

Nicolas Cadène dément. Non, le voile ne va pas être interdit de manière générale dans les différentes compétitions sportives françaises. En revanche, précise-t-il, " les différentes fédérations définissent quelles sont les tenues réglementaires de tel ou tel sport pratiqué en compétition et, dans ce cadre le port de certains accessoires ou de certains signes, notamment religieux, peut être interdit pour des raisons d’hygiène, de sécurité ou de respect des règles du jeu du sport concerné. Donc en France, certaines fédérations interdisent le port de couvre-chef qui peut faire office de voile quand d’autres fédérations l’autorisent. Cela va dépendre des tenues réglementaires des différents sports concernés."

Le voile peut ainsi, à ce stade en tout cas, être interdit en compétition dans le football, dans le cadre de ce qui est régi par la Fédération française de football, mais autorisé ou toléré dans d’autres sports. 

L'interdition du port du voile en compétition pour raisons d'hygiène ou de sécurité entraîne d'autres questions des élèves. "Je me demande pourquoi certains sports interdisent le port du voile pour cause d’hygiène ? ", s'interroge ainsi Marion. 

"Il y a des sports pour lesquels le port d’un voile peut poser réellement des problèmes d’hygiène et de sécurité lorsqu’il n’est pas adapté à certaines pratiques sportives", lui répond Nicolas Cadène. Par exemple, dit-il, "un long voile peut créer des étranglements dans des sports rapprochés, le judo ou autre. Il peut aussi poser des problèmes d'hygiène dans des sports en piscine par exemple, lorsqu'il peut comporter des matières qui ne sont pas propres, des saletés donc oui dans certains sports il peut y avoir des problématiques d’hygiène et de sécurité qui font qu’il faut a minima un accessoire adapté à la tenue réglementaire qui peut faire office de voile, mais doit être adapté à la tenue réglementaire ".

Les signes religieux et la laïcité

Certaines personnalités politiques, y compris au sein du gouvernement, ont pourtant mis en avant un souhait d'interdire le voile dans les compétitions sportives en lien avec la défense de la laïcité. D’où cette question d’Anaïs à Nicolas Cadène:

"Est-ce que le voile et la laïcité peuvent cohabiter ensemble dans la société ?"

" Il n’y a aucune incompatibilité entre les signes religieux, dont la voile et la laïcité " lui répond le co-fondateur de la Vigie de la laïcité. Nicolas Cadène précise que la laïcité n'est pas une croyance ou une opinion. "C'est un cadre commun à toutes et tous que l’on soit non croyant ou croyant. Ce cadre commun nous permet d’exprimer nos différences, dans le respect de l’autre et dans le respect du cadre collectif. Nous avons toutes et tous, quelles que soient nos croyances ou nos convictions, les mêmes droits et les mêmes devoirs". Par ailleurs, ajoute t-il, la laïcité impose la neutralité, c’est-à-dire l’interdiction de porter des signes de religieux uniquement à ceux qui représentent l’État et l’administration publique. Par ailleurs les signes visibles vont être interdits pour les élèves des écoles, collèges et lycées publics parce qu’ils sont en phase d’apprentissage pour qu’ils puissent librement développer leur esprit critique, leurs propres opinions notamment sur la religion, sans pression des autres élèves ". Sinon, poursuit-il, la laïcité n’impose la neutralité qu’à ceux qui représentent l’administration publique parce qu’elle représente tout le monde, est au service de tout le monde et ne doit évidemment pas marquer une préférence pour telle ou telle croyance ou non croyance. Elle doit être impartiale et traiter tous les citoyens de la même façon. Donc l’administration publique est neutre mais les citoyens eux sont tout à fait libres de porter des signes religieux."

La situation dans le monde 

"Quels sont les pays qui autorisent le voile dans les compétitions sportives et ceux qui l’interdisent ?", s'interroge Anaïs

Nicolas Cadène commence par souligner que ne sont pas les pays qui se chargent d’autoriser ou d’interdire les signes religieux dans les compétitions sportives. "Ce sont les fédérations sportives" qui peuvent être amenées à le faire, "là encore au regard des tenues réglementaires selon le sport pratiqué. Dans les faits, ajoute t-il, à l’étranger, il n’ y a pas à ma connaissance, d'interdiction en tant que tel du port du voile, dès lors que ce dernier est porté comme n’importe quel accessoire qui serait compatible avec les règles du jeu, avec les règles d’hygiène et de sécurité, comme par exemple une cagoule ouverte ou un bonnet serré ou encore un casque de protection. Concernant le CIO, au niveau des Jeux Olympiques, le comité d’organisation laisse les États qui envoient leurs délégations aux Jeux Olympiques faire comme ils l’entendent de ce point de vue là ".

Enora a une autre question relative à ce qui se passe dans d'autres pays du monde. " Est-ce que c’est vrai que la France est le seul pays à proclamer la laïcité ou à exercer la laïcité ? "

"Non ce n’est pas vrai, lui répond Nicolas Cadène. " Il y a beaucoup d’autres pays qui sont laïcs. Il n’y a pas tout le temps les mêmes systèmes de laïcité. Il y a des pays qui sont très proches de la France en termes de laïcité. Il y a même des pays qui ont adopté des lois laïques avant la France. L’ancien président de l’Observatoire de la laïcité donne l'exemple du Mexique qui a adopté son modèle laïc dès les années 1850. "La France, ajoute t-il, s’est même inspirée des travaux mexicains et les Mexicains se sont inspirés de révolutionnaires français même si le mot laïcité n’existait pas. On pourrait aussi évoquer l’Albanie, qui est un pays laïc très proche de nous, ou l’Uruguay. Ce sont des pays d’ailleurs assez différents, qui peuvent être à majorité chrétienne ou à majorité musulmane. Je vous ai cité des pays qui ont des majorités au sein des populations et au niveau des croyances tout à fait différentes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.