Le retour en grâce du nucléaire et la (très lente) féminisation du secteur des jeux vidéos

écouter

Aujourd'hui, "Le Quart d'Heure" se penche sur la place des femmes dans le milieu des jeux vidéos. En France, 22% des salariés du secteur sont des femmes. Trop peu pour Morgane Falaize, présidente de l'association "Women in games", qui milite pour plus de mixité. Et puis la France va-t-elle construire de nouvelles centrales ? Emmanuel Macron fait l'éloge du nucléaire, alors que le sujet divise les candidats à l'élection présidentielle.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron discute avec des travailleurs sur le site de la centrale nucléaire de Civaux, le 17 mars 2016. (Photo d'illustration) (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Comme un air de meeting. Devant ses ministres, Emmanuel Macron a présenté le plan "France 2030", un plan d'investissement de 30 milliards d'euros qui dessine aussi la vision du pas-encore-candidat Macron. Réindustrialisation, exploration des fonds marins et de l'espace, création d'écoles spécialisées pour former les "talents de demain", financement de start-ups, recherche biomédicale et innovation agroalimentaire : dans son discours fleuve de deux heures, Emmanuel Macron a abordé de nombreux sujets. 

Et il en est un qui a fait immédiatement réagir : l'énergie. Car si Emmanuel Macron a pour objectif que la France soit "le leader de l'hydrogène vert" en 2030, il a aussi annoncé la création de plusieurs petits réacteurs nucléaires, "plus modulaires et plus sûrs"Grégoire Lecalot, journaliste au service économie de franceinfo, nous explique pourquoi le nucléaire, si contesté après la catastrophe de Fukushima en 2011, fait un retour en grâce à l'ère du dérèglement climatique.

Des femmes dans les jeux vidéos

Du côté des manettes, un joueur sur deux est une joueuse. Autrement dit, tout le monde joue aux jeux vidéos, même les filles. Mais de l'autre côté de la console, c'est une autre histoire. On compte seulement 22% de femmes dans les entreprises de jeux vidéos. 

Et ce nombre cache d'importantes disparités. Ainsi, si les femmes sont nombreuses dans la communication et le marketing, elles ne sont que 9% à travailler à la création technique des jeux vidéos. "Le Quart d'Heure" a rencontré Morgane Falaize, présidente de l'association Women in Games, qui lutte pour une plus grande diversité dans les jeux vidéos. 

Invité·es : Morgane Falaize, présidente de l'association "Women in Games" et Grégoire Lecalot, journaliste au service économique et social à franceinfo

Retrouvez "Le Quart d'Heure" du lundi au vendredi sur franceinfo, sur l'application Radio France et toutes les autres applications de podcast (Spotify, Apple podcasts, Podcast Addict, Deezer ...).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.