Cet article date de plus de neuf ans.

La génération anti-Poutine

écouter (5min)
En Russie, le mouvement de protestation contre la fraude aux élections a pris une ampleur jamais vue depuis les années 90. Des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Moscou samedi dernier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

On note dans les rassemblements une présence massive de jeunes, entre 20
et 35 ans. Des jeunes qu’on disait apolitiques. Mais un tabou est tombé et aujourd'hui, le cri de "Poutine voleur ! " résonne dans les rues, montrant le fossé entre le dirigeant et les jeunes Russes.

"Le peuple ne peut plus attendre. Il ne peut plus
endurer. Il est prêt à sortir dans la rue [...] Ce régime est soutenu soit par les flics, soit par
les fonctionnaires. Personne ne soutient plus ce régime !
", proclame une jeune femme élégante.

Au delà des résultats des élections, ces jeunes réclament qu'on les laissent tranquilles, car la corruption, l'arbitraire, les abus de pouvoir sont devenus des formes de violence d'Etat.

Parmi les jeunes interpellés, tous ne sont pas des casseurs, loin de là. La question est de savoir,
maintenant, ce qu’un homme comme Vladimir Poutine, qui appartient à un autre
monde et à un autre temps, peut proposer à cette jeunesse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.