Cet article date de plus de neuf ans.

"Le siècle de Dieu", de Catherine Hermary

écouter (5min)
La France moderne est en germe sous le règne de Louis XIV. C'est ce que souligne Catherine Hermary Vieille, Prix Fémina, dans son nouveau roman. Une fresque historique éclatante.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)
Le siècle de Dieu , de Catherine Hermary Vieille est publié par Albin Michel (360 p., 20,90E) – Note : ***

Résumé : L'une voulait l'or et la gloire.

L'autre ne demandait que l'amour de Dieu.

Passionnée par l'Histoire et ses destins intimes, la
romancière Catherine Hermary-Vieille, prix Femina pour Le Grand Vizir de la
nuit, fait revivre le règne de Louis XIV et les débuts de la Régence dans une
fresque éblouissante.

Quand elle arrive en 1665 à Paris, Anne-Sophie n'a que seize
ans mais beaucoup d'espérances. Issue de la noblesse bretonne, elle a quitté
Lannion avec sa cousine Viviane pour se marier à un homme qu'elle ne connaît
pas. Tandis qu'elle s'émerveille de la découverte de Paris, fréquente le salon
de Melle de Scudéry et côtoie Mme de Sévigné, Viviane fait vœu de pauvreté en
épousant la cause des Sœurs de la Charité et en se rapprochant de Jeanne Guyon.

S'inspirant de ces deux chemins opposés, la plume
flamboyante de Catherine Hermary-Vieille embrasse les contradictions d'une
époque d'ombres et de lumières. Des fastes de Versailles à la misère du peuple
qui crie famine, de l'exil de Fouquet à la révocation de l'édit de Nantes en
passant par les fabuleux portraits de Mme de Maintenon et Ninon de Lenclos, de
Fénelon et de Bossuet, l'inoubliable roman du Grand Siècle.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.