Cet article date de plus de neuf ans.

"La Déesse des petites victoires", de Yannick Grannec

écouter (5min)
Kurt Gödel est l'un des plus grands mathématiciens du XXe siècle. Cet homme et son épouse, Adèle, sont au cœur du premier roman de Yannick Grannec.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Un amour fascinant avec en toile de fond le nazisme, la guerre, le maccarthysme et la prestigieuse université de Princeton avec des personnages comme Einstein. Une fresque talentueuse sur le génie, la passion et la folie.

La Déesse des petites victoires , de Yannick Grannec est publié par Anne Carrière (470  p., 22E) Note : ***

Mot de l'éditeur

Kurt Gödel (1906-1978) est un mathématicien et logicien comptant parmi les plus importants du XXe siècle. Cet ami intime d'Albert Einstein est aujourd'hui principalement connu pour être l'auteur des fameux " théorèmes d'incomplétude ".

De cette découverte tendant à établir les limites de la connaissance scientifique, Yannick Grannec garde l'aspect poétique de l'intitulé, pour s'intéresser intelligemment aux paramètres inconnus de la vie du grand homme.

Ceux-ci s'appellent l'amour, l'air du temps, l'inconscient, la vie de couple, le génie, la folie, etc. autant de champs d'études ou de connaissance qui sont précisément sans limites pour la littérature.
Jouant de ce paradoxe, Yannick Grannec signe un récit efficace, qui sait rendre captivante et abordable la vie d'un scientifique réputé pour l'extrême complexité des ses raisonnements et recherches.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.