Cet article date de plus de dix ans.

Serge le lama, la nouvelle star du Web

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse, journaliste. Au menu ce vendredi : @sergelelama et un tweet polémique de Natacha Polony.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 25 min
  (©)

Le lama "kidnappé" jeudi par cinq jeunes en état d'ivresse et baladé dans le tramway à Bordeaux est devenu le nouveau phénomène incontournable sur les réseaux sociaux. Serge le lama a détrôné, au moins pendant quelques heures, les chats mignons habituellement si populaires sur Internet. 

Ce vendredi matin, on a appris que le cirque, propriétaire de l'animal, avait décidé de porter plainte contre les "kidnappeurs", son directeur témoignant ici et  pour dire qu'il jugeait les faits trop graves pour les laisser passer. Une chaîne d'information en continu a même essayé d'interviewer le mammifère.

Et l'un des jeunes, qui avaient été placés en garde à vue avant d'être relâchés, a témoigné expliquant "qu'il n'y avait rien de prémédité dans leur geste", qu'ils avaient "promener le lama comme ils l'auraient fait avec un bon chien", s'étonnant au passage du retentissement de l'affaire. Le premier article de SudOuest.fr  sur le sujet a été vu plus de 500.000 fois, partagé sur Facebook par presque 150.000 personnes. En 24 heures, il y a eu 250.000 tweets en français avec le mot "lama" et ils étaient 140.000 en fin d'après-midi à avoir rejoint le groupe de soutien aux cinq  jeunes sur Facebook

Les chiffres parlent d'eux-mêmes et la cote de popularité de Serge ne cesse de grimper. De quoi donner des idées à certains qui imaginent déjà le lama candidat à la mairie de Bordeaux en mars prochain. 

Un compte  a même été créé.

Ainsi qu'un blog sur lequel on retrouve la bête mise en scène dans des endroits insolites.

Twitter ne partage pas l'humour de Natacha Polony

La polémiste de l'émission de Laurent Ruquier ONPC ne s'attendait sûrement pas une telle avalanche de commentaires après avoir posté sur Twitter ce qu'elle considérait être une simple boutade.

Les réactions ont été nombreuses, virulentes pour la plupart.

Pour Blandine Grosjean, sur Rue89 , la journaliste est la digne représentante d'une "France rance".   Le chroniqueur Bruno Roger-Petit, lui, se demande si ce "tweet révélateur" est "compatible avec les obligations qui sont celles de tout collaborateur d'une chaîne de service public".

Tous les twittos ne sont pas du même avis, ils ont été aussi plusieurs à dénoncer "l'indignation permanente" et l'hypocrisie de ceux qui s'insurgeaient. 

Toujours est-il que devant le tollé général, le tweet a été effacé et un deuxième envoyé dans lequel @NPolony évoque une "photo insolite envoyée par un ami" et concède "un trait d'humour pas très drôle".

Et la question que tout le monde se pose : peut-on tweeter tout haut une blague que l'on aurait, peut-être, exprimé honteusement tout bas ? Pas sûr.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.