Le grand témoin, France info

Eléonore Pourriat : "Je voulais que les hommes puissent se mettre dans la peau d'une femme"

Eléonore Pourriat est l'actrice et la réalisatrice du court-métrage Majorité opprimée qui dénonce le sexisme ordinaire. Diffusé sur Youtube, ce petit film de dix minutes fait le buzz sur internet : il a été vu près de neuf millions de fois.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Majorité opprimée présente la journée ordinaire d'un
homme dans une société dominée par les femmes. Ce personnage se fait harceler
dans la rue par les filles qui font des remarques sur son physique. Il est
aussi agressé par une bande de femmes. Les rôles sont donc totalement inversés.

Succès à retardement

L'audience du film a-t-elle surpris la réalisatrice? "C'est
d'autant plus inattendu que j'ai fait ce film en 2010"
, explique  Eléonore
Pourriat. "Je l'ai posté sur Youtube l'année dernière. Il ne se passait
alors pas grand-chose. J'ai commencé à recevoir de plus en plus de message par
Facebook au mois de janvier. Et depuis, cela a explosé. J'ai ensuite posé une version
sous-titrée et c'est là que s'est déclenché le buzz. Cela a été repris par les
quotidiens anglo-saxons et voilà!"

Le succès est ainsi venu de l'étranger. Ce sujet
parle ainsi à toutes les sociétés. Que ce soit en Inde ou à Kiev, "la
terre des Femen"
. "C'est comme si cela permettait aux femmes
de rire de quelque chose qui n'est pas su ou pas drôle"
. Elle
rappelle d'ailleurs que le film part d'un ton de comédie.

"Je voulais que les hommes puissent se mettre, même
l'espace de dix minutes, dans la peau d'une femme".

"Et qu'ils puissent apercevoir
ce qu'est la réalité d'une femme. Dans son quotidien. Je ne dis pas que l'on
vit cela tous les jours. C'est une fiction! C'est une comédie! C'est un film de
dix minutes! Mais chaque situation est réaliste et a été vécue par beaucoup de
femmes."

Nouveau féminisme

Le succès de ce film est-il lié à un changement de société
alors qu'il a été laissé de côté il y a trois ou quatre ans? Selon Eléonore Pourriat,
"la France n'est pas dans le même climat qu'en 2010. On a un gouvernement
qui a fait passer une loi courageuse sur le mariage pour tous et du coup toutes
les réactions sont plus exacerbées. J'ai l'impression que l'engagement
féministe est plus important."

La réalisatrice a du faire face à des réactions, comme une accusation
de sexisme. "Mon film ne représente pas une société idéale. C'est une dystopie,
le contraire d'une utopie."
Eléonore Pourriat rappelle donc qu'elle
est pour l'égalité, et pas pour le pouvoir d'un sexe sur l'autre.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)