INFO FRANCEINFO. Sobriété énergétique : la consommation de gaz et d'électricité dans les entreprises a baissé de 13% cet hiver

La ministre de la Transition énergétique, réunit lundi 3 avril de grandes entreprises pour faire le bilan de leurs actions en terme de réduction de la consommation d'énergie. Et selon les informations de franceinfo, elles ont plutôt joué le jeu.
Article rédigé par France Info, Fanny Guinochet
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La ministre de la Transition écologique souhaite que les entreprises poursuivent leurs efforts de sobriété à l'été 2023. Photo d'illustration. (RYAN MCVAY / THE IMAGE BANK RF)

La consommation de gaz et d'électricité des grandes entreprises a baissé de 13% cet hiver, selon les informations de franceinfo. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, réunit lundi 3 avril plusieurs grandes entreprises pour faire le bilan des actions de sobriété menées cet hiver mais également pour leur demander de faire des efforts cet été, en prévision de la chaleur.

>> "Sobriété énergétique" : le hold-up rhétorique d'Emmanuel Macron

Ce chiffre de 13% montre que les entreprises ont respecté les demandes gouvernementales faites en octobre dernier pour faire face au risque de pénurie énergétique pendant l'hiver. Les efforts ont été faits aussi bien de la part des industries que du secteur tertiaire.

De nouveaux efforts cet été

Il ressort que la plupart des groupes comme LVMH, Renault ou encore Carrefour ont limité leur chauffage à 19 degrés et ont même parfois repensé leurs organisations de travail. Certaines entreprises ont par exemple moins produit ou abaissé leurs éclairages dans les magasins et entrepôts. D'autres ont été contraintes d'arrêter leurs usines à cause de la flambée des prix de l'énergie cet hiver. D'autres encore ont favorisé le télétravail qui permet de faire jusqu'à un tiers de réduction d'énergie.

Selon Agnès Pannier-Runacher, ces initiatives doivent se banaliser. La ministre souhaite réduire la consommation de façon pérenne et va donc demander la poursuite de ces efforts également pendant l'été. Les consignes seront les suivantes : ne pas régler la climatisation à moins de 26 degrés ou encore réduire la consommation de carburant - levier jugé important pour réduire les émanations de CO2 - en demandant aux professionnels de réduire leur vitesse sur l'autoroute à 110 km/h.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.