Le brief politique, France info

Le brief politique. Les députés ont adopté la flat taxe

Le prélèvement forfaitaire de 30% sur les revenus du capital, appelé "flat taxe", a été adopté jeudi par l’Assemblée nationale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bruno Le Maire, le ministre de l\'Economie, s\'exprime à l\'Assemblée nationale le 18 octobre 2017.
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, s'exprime à l'Assemblée nationale le 18 octobre 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Les débats ont été plus animés dans la nuit de jeudi à vendredi 20 octobre. Notamment avant l’adoption par les députés de la "flat taxe", le prélèvement forfaitaire de 30% sur les revenus du capital. Lequel a donné lieu à un échange aigre doux entre l’ "insoumis" Eric Coquerel le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

"On a fait le calcul sur madame Pénicaud. (frémissement dans la salle) Mais si ! C’est intéressant ! Son gain aurait été de…", commence Eric Coquerel. Réponse du ministre : "Nous sommes ici pour débattre de la fiscalité des Français, pas pour couper les têtes des uns et des autres. Gardez vos élans révolutionnaires ailleurs que dans cet hémicycle."

La note du brief

Un petit 8/20 pour un petit débat jeudi soir : le spectateur n’aura vu que peu de flammes dans l’émission politique où s’exprimait Marine Le Pen, la présidente du Front national. Cette dernière pourra peut-être méditer cette phrase de l'écrivain Bernard Werber : “Ceux qui ont des idées, mais ne savent pas les présenter sont, peu à peu, exclus des débats.”

Bruno Le Maire, le ministre de l\'Economie, s\'exprime à l\'Assemblée nationale le 18 octobre 2017.
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, s'exprime à l'Assemblée nationale le 18 octobre 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)