Le brief politique , France info

Le brief politique. Des députés LREM veulent supprimer le mot race de la Constitution

C'était une idée de François Hollande, que des députés de la majorité ont décidé de reprendre à leur compte.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'idée de François Hollande n\'avait finalement pas pu aboutir (ici, l\'ancien président de la République, à Tianjin, en Chine, le 24 mai 2018.
L'idée de François Hollande n'avait finalement pas pu aboutir (ici, l'ancien président de la République, à Tianjin, en Chine, le 24 mai 2018. (FRED DUFOUR / AFP)

C'était une idée de François Hollande qui n'a pas pu aboutir : des députés de la majorité ont décidé de reprendre à leur compte la suppression envisagée du mot "race" dans la Constitution. Au total, le groupe majoritaire ne devrait pas déposer plus d'une centaine d'amendements pour ce texte qui sera discuté la semaine prochaine en commission des lois, et à partir du 10 juillet dans l'Hémicycle. Soit sept fois moins que pour la loi Logement...

La note du brief

La note du jour est une bonne note de Jack Lang au président de la République, qui avait ouvert jeudi la cour de l'Élysée à la musique électronique. L'ancien ministre de la Culture et créateur de la Fête de la musique, a adressé au chef de l'Etat ses remerciements : "Merci au chef de l’Etat d’ouvrir grand les portes de l’Élysée à la musique électronique et de la consacrer ainsi comme musique à part entière." Jack Lang qui disait sur BFMTV que la musique était comme la République : une et indivisible.                      

L\'idée de François Hollande n\'avait finalement pas pu aboutir (ici, l\'ancien président de la République, à Tianjin, en Chine, le 24 mai 2018.
L'idée de François Hollande n'avait finalement pas pu aboutir (ici, l'ancien président de la République, à Tianjin, en Chine, le 24 mai 2018. (FRED DUFOUR / AFP)