Le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, pourrait voir son salaire augmenter de 10%

La proposition figure dans le communiqué du groupe qui convoque les actionnaires en assemblée générale le 26 mai prochain.

Article rédigé par Emmanuel Cugny
Radio France
Publié
Temps de lecture : 4 min
Le patron de TotalEnergies, Patrick Pouyanné. (KARIM JAAFAR / AFP)

Le projet ne passe pas inaperçu en cette période de tensions sur le plan social et après d'autres polémiques, notamment celle sur les superprofits de certains grands groupes. Le communiqué précise que le conseil d’administration soumettra le 26 mai prochain une motion qui prévoit "la rémunération et l’attribution d’actions de performance au titre de 2023 en hausse de 10% par rapport à 2022". Une hausse qui vient de l’augmentation de nombre d’actions attribuées au PDG, la rémunération fixe d’1,5 million d’euros et celle variable n’évoluant pas.

En 2021, la rémunération de Patrick Pouyanné avait augmenté  de près de 52% pour approcher les six millions d’euros, suscitant une polémique en plein conflit salarial dans les raffineries du groupe. Mais cette augmentation faisait suite à une baisse de 36% de la rémunération de Patrick Pouyanné en 2020, amputation volontaire pendant la crise sanitaire, et due également au recul de la part variable du salaire liée aux résultats du groupe TotalEnergies.

Initiative assumée

Patrick Pouyanné s’en est toujours défendu : ce n’est pas lui qui fixe sa rémunération mais le conseil d’administration de l’entreprise. Le montant est ensuite proposé aux actionnaires, dont les petits porteurs, en assemblée générale, qui l’approuvent ou non. Verdit donc le 26 mai prochain. Il faut savoir que cette hausse de 10% est équivalente à celle dont ont bénéficié en moyenne les cadres sur la base du socle social commun, dispositif défini avec les syndicats, en France.

Cette augmentation du patron est assumée par le conseil d’administration d’un groupe qui tient en pleine tempête et face à la violente concurrence internationale. C'est l'argument "l’entreprise est bien tenue", et la rémunération de Patrick Pouyanné est bien inférieure aux 26 millions d'euros que touche par exemple par le patron du géant pétrolier américain Exxon Mobil. TotalEnergies emploie aujourd’hui quelque 100 000 personnes dans 130 pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.