Le brief éco, France info

Le brief éco. Assurance-vie : le plébiscite des Français

L’assurance-vie continue de séduire les Français. 2018 avait déjà été qualifiée de meilleur cru des dix dernières années. Les chiffres, publiés jeudi par la Fédération Française de l’Assurance, montrent que le premier trimestre est sur la même ligne, ainsi que le mois d’avril. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un nouveau record pour l’assurance vie.
Un nouveau record pour l’assurance vie. (MAXPPP)

L’assurance-vie séduit toujours les Français. 2018 avait été la meilleure année sur les dix dernières. Le premier trimestre 2019 et le mois d'avril ont été excellents.

Collecte nette le mois dernier : 3,4 milliards d’euros, le meilleur résultat depuis 2013. Rappel : la collecte nette est la différence entre le montant versé par les Français sur leurs comptes d’assurance-vie et le montant qu’ils en retirent. Concrètement, en avril, les épargnants ont placé sur leur assurance-vie près de 13 milliards d’euros et en ont retiré 9,5 milliards d'euros. C'est le produit le plus prisé des épargnants après le Livret A. Le climat de tensions et d’incertitudes était déjà palpable avant le déclenchement de la mobilisation des "gilets jaunes" en fin d’année dernière. Nous continuons donc de jouer la prudence dans le contexte actuel qui est loin d'être stabilisé. La confiance n’est pas encore intégralement revenue.

1 700 milliards d’euros

Aujourd'hui, l’assurance-vie représente au total 1 700 milliards d'euros de placements. Notre économie en profite-t-elle réellement ? Encore faut-il qu'elle soit bien utilisée ! Dans la loi Pacte qui vient d’être adoptée au Parlement, plusieurs dispositions sont clairement prévues pour drainer une partie des sommes placées en assurance-vie pour renflouer les caisses de l’épargne-retraite. Le dossier des retraites est capital dans un pays comme la France où la population est de plus en plus âgée, mais il ne faudrait pas oublier la nécessité d’investir, aussi, dans les entreprises pour casser la spirale de la désindustrialisation. Depuis le milieu des années 2000, l’investissement est en recul de 15% dans l’ensemble des pays de l'Union. La France sous-investit depuis le début des années 90.

Réorienter l’épargne vers l’investissement de manière efficace

Il faut réorienter une partie de cette abondante épargne vers le risque. Mais le risque calculé et sécurisé qui puisse convaincre l’épargnant d’investir là où l’économie en a besoin. Cela veut dire de meilleurs rendements pour celles et ceux qui placent leur argent intelligemment, notamment grâce à une meilleure fiscalité. Car une population qui est incitée à investir là où il faut, c’est autant d’efforts en moins pour la sphère publique qui peut concentrer ses actions stratégiques et financiers vers d’autres priorités, sociales et environnementales notamment.

Un nouveau record pour l’assurance vie.
Un nouveau record pour l’assurance vie. (MAXPPP)