Le 17 / 20 numérique, France info

«Slap a banker», la bière qui n'aime pas les banquiers

Faute de financement bancaire, une jeune brasserie d'Angoulême sort une bière cuvée spéciale. Pour dénoncer le système.

(©)

Direction Angoulême avec une histoire dénichée par le site de la Charente Libre. Églantine Clément et Aurélien Camandone ont ouvert une brasserie artisanale il y a un peu plus d’un an. Et ça marche plutôt bien pour eux. Le chiffre d’affaires a doublé en un an. Sauf que lorsqu’il demande un prêt pour se développer auprès des banquiers, la réponse est systématique : c’est non. Conséquence : ils ne peuvent produire assez pour satisfaire la demande.

 Ils décident alors de tourner en dérision leur frustration et d’en faire une bière. Son nom : «Slap a banker», une gifle au banquier. Il faut dire que la bière est  une gifle à 12 degrés éditée à 1.000 exemplaires. L’idée leur est venue cet été lors d'une conversation anodine.

«Slap a banker», à boire avec modération même s’il elle suscite l’intérêt des réseaux sociaux et l’agacement chez certains banquiers locaux. Églantine et Aurélien ont également un dernier recours pour ne pas dépendre des banques. Le financement participatif. Ils viennent de lancer un appel aux internautes «Paie ta cuve» sur le site ulule.com.

(©)