Cet article date de plus de six ans.

Hollywood : la grande frousse

écouter
Les conclusions de l'enquête sur le piratage de Sony sont tombées : la Corée du Nord serait bel et bien responsable de cette cyberattaque.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Maxppp)

Rappel des faits de cet incroyable piratage de Sony Picture, la branche cinéma de Sony. Tous les mails, mots de passe, numéros de sécurité social des salariés, films de la compagnie, tout cela aspiré le 24 novembre dernier par un groupe de hacker nommé Guardians of Peace dont on ne connait d’ailleurs pas les revendications exactes. Face aux nombreuses fuites organisées et surtout aux menaces d’actes terroristes, Sony a annulé purement et simplement la sortie du film “The interview”, comédie grinçante avec Seth Rogen et James Franco qui met en scène deux agents de la CIA qui ont pour mission d'assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. La bande-annonce n’aurait pas vraiment plu au régime de Pyongyang, qui s’en est plaint à l’administration américaine. Les Nord-Coréens qui sont maintenant accusés d’avoir orchestré le piratage de Sony pour faire interdire le film. Et bien selon un officiel américain, la Corée du Nord serait bien à l'origine de la cyber attaque. La Chine pourrait être également impliquée. Bref, à Hollywood, c’est la grande frousse comme le confirme Fabrice Leclerc, rédacteur en chef au magazine Studio Ciné Live.

LE 17/20 NUMERIQUE 19.12.2014 Fabrice Leclerc, rédacteur en chef au magazine Studio Ciné Live
écouter
George Clooney a même lancé une pétition auprès de patrons de l'industrie américaine du cinéma pour soutenir Sony, mais la pétition a fait chou blanc. Explication de l’acteur : la "crainte" a gagné. Certains profitent de la censure pour vendre des affiches du film "The Interview" à prix d'or sur ebay.

 

On peut désormais parler de paranoïa

Les salariés de Sony Pictures doivent désormais se parler de visu ou utiliser un bon vieux fax ou encore acheter des cartes prépayées pour mobiles afin d’éviter les piratages.

LE 17/20 NUMERIQUE 19.12.2014 Fabrice Leclerc, rédacteur en chef au magazine Studio Ciné Live 2
écouter
Dans leur dernier message, les hackers menacent de détruire Sony en cas de nouveaux problèmes. D’autres studios craindraient des attaques similaires.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.