La pratique du deux roues, France info

Tripy II, le GPS des grands rouleurs

Road book électronique et GPS à la fois, le Tripy II est un navigateur à même d’emmener directement et au plus court son possesseur à destination dans l6 pays de l’Europe de l’Ouest ou bien alors de lui permettre de réaliser des parcours sur les routes et chemins les plus pittoresques du vieux continent et d’ailleurs. C’est à l’heure actuelle l’outil le plus élaboré de navigation destiné aux compétiteurs mais aussi aux amateurs de randonnées en deux roues et de grand tourisme en général.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Lancé
en 2005 par la société belge Tripy ce lecteur et enregistreur de road book n’a
cessé d’évoluer et de convaincre tous ceux qui l’utilisent à commencer par les
motards qui aiment les ballades mais aussi les concurrents des rallyes-raids
européen ou sud américains.

Beaucoup
plus qu’un simple GPS qui se contente de calculer et d’indiquer un itinéraire
routier, souvent le plus rapide ou le plus court, vers une adresse donnée, le
Tripy lui, surtout dans sa  version
actuelle, la version II, permet non seulement d’emmener son utilisateur vers
destination choisie, mais aussi et surtout de sélectionner, voire de créer, son
propre itinéraire en faisant en sorte de retenir les routes ou les chemins les
plus viroleux et les plus pittoresques.

Très
largement utilisé dans des rallyes comme le Dark Dog Moto Tour ou bien le Dakar,
le Tripy II propose deux modes de guidage. Un mode classique avec une carte
défilante en 2 D ou bien alors un mode “boule-flèche“, autrement dit ces signes
cabalistiques pour les profanes composés d’une boule et d’une flèche qui indique
la direction à suivre. Un système dit de road book que les concurrents des
rallyes utilisent depuis très longtemps.

 

Bénéficiant
d’une autonomie de 15H, le Tripy contient également pas moins de 600 itinéraires
de balades, soit environ 300.000 km, à travers toute l’Europe de l’Ouest. Un
panel auquel l’on peut bien sûr ajouter ses propres
itinéraires.

Pour
l’avoir personnellement testé durant le dernier Dark Dog Moto Tour, j’ai pu
apprécier sa redoutable efficacité par rapport au road book papier, sa
facilité de lisibilité et d’usage en général. On peut seulement regretter un
léger flottement durant les changements de direction très rapprochés ainsi que
lors de certains parcours urbains, mais il faut bien reconnaître que là n’est
pas son terrain de prédilection.

Un
dernier regret, son coût dans sa version européenne, 648€ pour le Tripy II. Ce
n’est pas donné mais c’est peut-être là le prix de la
qualité.

Pour
plus de détails : 

www.tripy.eu/fr

www.tecnoglobe.com/

(©)