Cet article date de plus d'onze ans.

Cécile Duflot et le cannabis : "Une erreur de jeunesse gouvernementale" (Claude Bartolone, PS)

Le député socialiste de Seine-Saint-Denis, proche de Laurent Fabius, revient au micro de Rapahëlle Duchemin sur la déclaration de Cécile Duflot. La ministre du Logement, également secrétaire nationale des Verts, a provoqué une petite polémique en rappelant la position traditionnelle de son parti, favorable à la dépénalisation du cannabis.
Article rédigé par Célyne Baÿt-Darcourt
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)

Cette déclaration est "une erreur de jeunesse gouvernementale " pour Claude Bartolone, et rien de plus. Ce sujet de la dépénalisation du cannabis est "trop compliqué pour être abordé simplement au travers d'une déclaration d'un ou d'une ministre ".

LE sujet important du moment, pour le député de Seine-Saint-Denis, ce sont les élections législatives. Les Français votent dimanche, et Claude Bartolone rappelle à sa façon les enjeux du scrutin :

"Cela n'aurait servi à rien d'enlever Nicolas Sarkozy de l'Elysée si c'est pour mettre Copé (secrétaire général de l'UMP, ndlr) à Matignon ".

"Le socle du changement, rappelle notre invité, ce sont les 60 engagements présentés par François Hollande pendant la campagne ". Pas impressionné par les déclarations de François Fillon, qui déclare dans Le Figaro de ce matin que la politique menée par le gouvernement socialiste emmène la France "dans le mur d'ici quatre mois ", Claude Bartolone rappelle à l'ancien Premier ministre que lui-même a été rappelé à l'ordre il y a quelques mois par la Commission Européenne sur le respect de ses engagements budgétaires.

Et à propos de la situation interne au PS (y aura-t-il une guerre de succession pour le poste de Premier secrétaire ?), Claude Bartolone est persuadé que non. "Quand les socialistes sont rassemblés, ils peuvent tout espérer ".

 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.