L'invité de 8h15, France info

Cabinet de conseils : Luc Chatel se défend et "assume"

Invité ce vendredi de France Info, le secrétaire général de l'UMP a répondu aux accusations du Canard enchaîné sur ses relations avec un cabinet de conseils américain et notamment quand il était au gouvernement.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Selon le Canard enchaîné de la semaine dernière, quand il était ministre, Luc Chatel a plusieurs fois fait travailler le cabinet Boston Consulting Group. Il aurait ensuite reçu près de 235.000 euros de la part de ce cabinet américain par l'intermédiaire de son propre cabinet de conseil,  LCH.

"Tous les gouvernements travaillent avec des cabinets de conseils en stratégie qui sont deux ou trois de hauts niveaux dans le monde dont le Boston Consulting Group " a expliqué Luc Chatel. "J'ai appartenu à un gouvernement qui l'a fait travailler comme il fait travailler McKinsey ". Et il assure que "tout ça s'est fait dans le cadre de procédure d'appels d'offres totalement transparentes. Nous avons fait travailler plusieurs cabinets. Moi je suis un homme d'entreprise. Je ne suis pas fonctionnaire. Je revendique le fait d'être un homme d'entreprise. J'assume le fait d'être un homme d'entreprise ".  

Luc Chatel s'explique sur ses relations avec le Boston Consulting Group
--'--
--'--

UMP : un deuxième plan d'économies en préparation

Le secrétaire général de l'UMP a également commenté la candidature d'Alain Juppé à la primaire pour la prochaine présidentielle. Quatre candidats à l'UMP, c'est une "bonne chose ", une "richesse ". Il a aussi précisé que "rien n'interdit au futur président de l'UMP d'être candidat lui-même"  à la présidentielle.   

Luc Chatel a rappelé qu'un audit avait été fait des finances de l'UMP, qu'il était disponible sur le site du parti. "J'ai annoncé un premier plan d'économies au mois de juillet qui va nous permettre d'économiser cette année de l'ordre d'1,7 millions d'euros, 15% des dépenses de fonctionnement du parti. Je suis en train de préparer un deuxième plan d'économies que j'annoncerai début septembre". Mais là il dit constater "des rentrées de cotisation que nous n'avions pas jusqu'à présent".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)