"Toutes ces familles m'ont passionnée", explique Vanessa Schneider, journaliste et auteure du livre Successions

écouter (8min)

Vanessa Schneider, gand reporter au journal "Le Monde", signe avec Raphaëlle Bacqué "Successions, L'argent, le sang et les larmes" (Albin Michel). Une plongée dans l'univers impitoyable des grandes familles françaises. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vanessa Schneider, auteure de Successions, était l'invitée de franceinfo, le 8 novembre 2022.  (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Douze chapitres pour douze familles, des Bolloré aux Bouygues en passant par les Arnault, les Decaux. Vanessa Schneider, gand reporter au journal Le Monde, co-signe avec Raphaëlle Bacqué Successions, L'argent, le sang et les larmes, aux éditions Albin Michel. " Toutes ces familles m'ont passionnée", explique la journaliste. "Il y a des successions terriblement ratées. Celle de Lagadère, relève-t-elle, C'est assez fascinant de voir comment cet héritier a dilapidé en une génération l'héritage de son père, le flamboyant Jean-Luc Lagardère." "Donc c'était intéressant de comprendre les raisons psychologiques de cette destruction systématique, essayer d'en trouver des clés."

La famille Arnault aussi est "fascinante" avec les cinq enfants qui travaillent au sein de LVMH, "un peu élevés comme des chevaux de course", avec à la fois "une entente organisée mais aussi une compétitition larvée", reprend  Vanessa Schneider. "On ne sait pas lequel va diriger quand le père cessera de le faire."

Plongée dans des univers secrets 

Il y a aussi Jérôme Seydoux, fondateur de Pathé, "qui a huit enfants mais aucun ne travaille avec lui et chaque fois qu'il fait monter un cadre, il le désingue au bout d'un certain moment," souligne Vanessa Schneider.

Et pour la première fois, les auteures ont pénétré l'univers très secret de la famille Mulliez, fondateurs d'Auchan, Decathlon et Leroy-Merlin notamment. "Ce nom ne dit rien à personne. C'est une famille très très secrète. Ils sont 1 500 et ils ont des règles très strictes pour essayer de transmettre cette myriade d'entreprises de génération en génération," poursuit la grand reporter au Monde.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.