L'info politique - le 9h10, France info

De la Russie en Crimée à Jean-François Copé

Les interventions ce lundi matin sont principalement axées sur la situation entre l'Ukraine et la Russie avec Laurent Fabius qui l'assure, "la France ne va pas suspendre ses contrats militaires avec la Russie". 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le ministre français des Affaires étrangères était l'invité
de RTL ce matin :

"Pour le moment, nous en sommes à essayer de stopper le mouvement russe en Ukraine
et à maintenir le dialogue."

Il s'agit bien d'une question de frontières avec l'Europe
qui pose problème selon Jean Glavany, député socialiste des Hautes-Pyrénées et
ancien ministre :

"Les Russes ne comprennent pas que les Ukrainiens
puissent choisir librement."

Une avancée serait l'acceptation par Vladimir Poutine de la
création d'un groupe de contact sur la crise en Ukraine selon Paris. La réponse
de Moscou pourrait être formalisée ce matin.

De son côté, Pierre Laurent demande au président de la République
d'associer l'ensemble des partis et des parlementaires sur ce dossier ukrainien.

De la Crimée au remaniement....

Le secrétaire national du PCF réagit d'ailleurs à un possible "gouvernement
resserré". Jean Marc Ayrault s'est dit favorable hier à cette formule
qui existe dans plusieurs pays européens. Mais pour Pierre Laurent, l'essentiel
est ailleurs :

"Je souhaite que s'il y a nouveau gouvernement, ils
entendent le mécontentent populaire."

Un changement qui ne changera rien d'après Marine Le Pen,
invitée ce matin de LCI :

"Si François Hollande que le mercato gouvermental peut pousser des
électeurs vers eux, cela ne changera rien!"

Pour le porte-parole des députés socialistes Thierry Mandon
en tous cas, ce n'est pas Jean-Marc Ayrault qui pose problème. "Il a
fait du très bon travail"
dit-il.

Ce matin, à la une aussi, il y a l'attente de la déclaration
de Jean François Copé. Le président de l'UMP doit faire une déclaration
solennelle ce matin au siège du parti. Impossible de savoir encore ce qu'elle
va contenir mais il sera difficile de passer à côté d'une réaction aux
accusations du Point qui lui reproche d'avoir favorisé une société de communication
fondée par ses proches. Et justement, c'est le socialiste Thierry Mandon qui
juge que cela fait beaucoup :

"Cela fait désordre. Cette campagne présidentielle de
2012 après celles de 2007 e 2002... cela fait beaucoup de campagnes à droite un
peu compliquées."

Jean François Copé qui avait annulé sa participation à l'émission
ce matin de Jean jacques Bourdin sur RMC.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)