L'éphéméride, France info

1er décembre 1955, Rosa Parks dit "Non"

Il y a 59 ans, le geste de résistance d'une couturière noire de 42 ans déclenche le Mouvement des droits civiques qui conduira notamment à l'abolition de la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Capture d'écran Academy of Achievement)

Ce 1er décembre 1955, à Montgomery, aux États-Unis, une femme va refuser de laisser sa place dans un bus. Cette femme, vous avez peut-être déjà entendu son nom, c’est Rosa Parks. Elle a 42 ans, elle est couturière, elle a la peau noire . Et dans les années 50, dans les bus de Montgomery, comme dans beaucoup d’autres bus américains, les voyageurs noirs devaient laisser les places assises du devant du bus aux voyageurs blancs…c’était la loi.

Mais ce 1er décembre, quand le chauffeur demande à Rosa Parks de se lever pour laisser sa place assise à un blanc, elle dit non. Il la menace d’appeler les policiers, elle répond  : “Faites donc ”.

Rosa Parks va être arrêtée et conduite au poste de police, mais la graine de la révolte est plantée.

Cinq jours plus tard, la communauté afro-américaine de Montgormery, emmenée par un certain Martin Luther King, décide de boycotter les bus de la ville. Il faudra ensuite neuf ans de lutte non-violente pour qu’en 1964 une loi interdise aux Etats-Unis toute forme de discrimination basée sur la race, la couleur, le sexe, la religion ou la nationalité.

Ecoutez Rosa Parks faire le récit de ce 1er décembre 1955

 

(Capture d'écran Academy of Achievement)