Ma série bien-aimée : Alice Chegaray-Breugnot et "Shameless"

Cet été, chaque jour, une personnalité raconte sa série préférée au micro de Laurent Valière. Aujourd’hui : Alice Chegaray-Breugnot, la directrice artistique de la série "HPI".
Article rédigé par France Info - Laurent Valière
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
William H. Macy est le père Gallagher (WARNER BROS)

Elle a eu le nez creux, Alice Chegaray-Breugnot. À partir d’un concept de Nicolas Jean et Stéphane Carrié d’un polar traditionnel avec un personnage autiste, elle imagine plutôt une femme à haut potentiel intellectuel, femme de ménage célibataire, solaire, bouillonnante, et bien sûr, mère de plusieurs enfants. Cela donnera le succès depuis trois saisons de HPI, emmenée par Audrey Fleurot. Ce n’est pas sa première production : elle avait participé à l’écriture d’épisodes de Joséphine Ange Gardien et Alice Nevers.

Shameless suit la famille Gallagher, stéréotype d’une famille catholique d’origine irlandaise. Les enfants du père sont livrés à eux-mêmes. Il y a deux ados, deux plus jeunes et un bébé. Heureusement, les voisins sont là… 12 saisons disponibles en France sur Prime Video.

"C'est une série qui était à la base anglaise, raconte Alice Chegaray-Breugnot, qui était avec un remake américain, qui a extrêmement bien réussi, sur une famille où il y a beaucoup de précarité, et beaucoup de joie."

"C'est quand même très joyeux, même si le fond est dur, mais c'est extrêmement drôle. C'est fin, les intrigues, les personnages secondaires. Il y a une richesse dans cette série. C'est une série qui n'est pas assez reconnue pour la richesse et la finesse d'écriture qu'elle a."

Alice Chegaray-Breugnot

à franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.