L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "Plan B", l'agence qui vous permet de modifier votre passé

Dans "Plan B", Julie de Bona incarne la mère de Kim Higelin et tente de réparer le suicide de sa fille en retournant dans le passé. Une série d'anticipation émouvante inspirée d'une série canadienne en 6 épisodes diffusée chaque lundi sur TF1, et entièrement disponible sur la plateforme Salto.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Julie de Bona retourne dans le passé pour empêcher le suicide de sa fille Kim Higelin dans \"Plan B\".
Julie de Bona retourne dans le passé pour empêcher le suicide de sa fille Kim Higelin dans "Plan B". (FRAN?OIS LEFEBVRE)

Florence est une femme parfaite : animatrice radio à succès, certes divorcée, deux enfants, mais avec un amant de 10 ans de  moins, féministe, qui s’occupe d’une association de femmes battues. Tout s’effondre au suicide de sa fille. Pourquoi n’a-t-elle vu rien venir ?

Plan B vient alors à son secours : Plan B, c’est une application sur votre téléphone qui vous livre pour la somme modique de 12 000 ou 34 000 euros  une petite pilule argentée pour revenir en arrière.

C'est un genre de scénario que je ne reçois jamais

Julie de Bona, comédienne

franceinfo

Ce scénario malin rappelle certains bons épisodes de la série d’anticipation Black Mirror. Il est inspiré d’une série québécoise à succès. Dans la version française en 6 épisodes, diffusée chaque lundi sur TF1, Julie de Bona incarne cette mère de famille. C’est le pitch qui l’a intéressée :

"C’est un pitch différent de d’habitude. Je ne lis pas souvent ça, voire jamais. C’est un sujet philosophique de dingue. J’ai trouvé ça génial car on joue avec l’inconscient collectif, on a tous rêvé de revenir en arrière pour changer les choses. On s’est tous dit : si j’avais pas fait cela dans ma vie, je suis sûr que je n’en serais pas là. Ça a une puissance émotionnelle de dingue de pouvoir voyager dans le temps."

Le plus dur pour moi a été d'interpréter la mère d'une ado.

Julie de Bona, comédienne

franceinfo

Julie de Bona incarnait dans Le Bazar de la charité la jeune bonne. Pour jouer la mère d’une adolescente jouée par Kim Higelin, elle a fait appel à une coach…

Julie de Bona : "On a passé des heures à s’engueuler pour que j’arrive à tenir tête à cette adolescente. Parce qu’en fait, il suffisait que Kim me dise :' ah non, mais maman, tu me saoules, je n’ai pas envie de te parler', j’avais envie de pleurer. Donc c’était trop dur, je lui disais : mais pourquoi tu me parles comme ca ?".

Une fois retournée dans le passé, la mère essaie de changer d’attitude vis-à-vis de sa fille. Va jusqu’à l’espionner et inspecter son téléphone. Une série dans laquelle plus d’un parent peut se reconnaître. Julie de Bona : "On joue avec ça. On joue avec la charge mentale des parents, l’inquiétude qu’on a de la société, de l’éducation, et observer si ça fonctionne ou pas, l’éducation qu’on est en train de mettre en place."

Plan B, une série moderne, émouvante, jusqu’au dénouement.  

Julie de Bona retourne dans le passé pour empêcher le suicide de sa fille Kim Higelin dans \"Plan B\".
Julie de Bona retourne dans le passé pour empêcher le suicide de sa fille Kim Higelin dans "Plan B". (FRAN?OIS LEFEBVRE)