Cet article date de plus d'un an.

L'empire des séries. Le fantastique en sept séries (6/7) : "The Leftovers", la réflexion philosophique de David Lindeloff

écouter (3min)

Chaque jour cet été, on refait la généalogie des séries. Cette semaine, place aux séries fantastiques. En imaginant dans "The Leftovers" la disparition de 2% de l'humanité, David Lindeloff délivre une œuvre prophétique et philosophique prenante.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Amy Brenneman et Liv Tyler dans la série "The Leftovers". (HBO)

Un 14 octobre. Soudain, 2% de la population de la planète disparait. Dans la ville moyenne américaine de Mapleton à côté de New York, la femme du curé est heurtée par une voiture désormais sans conducteur et devient hémiplégique. Sa sœur voit disparaître devant ses yeux son mari et ses jeunes enfants au petit déjeuner. Pourquoi cette disparition ? Là n’est pas le problème pour l’auteur de cette série exigeante, The Leftovers, David Lindeloff, déjà coauteur de Lost. Il reprend ses thèmes de prédilection dans cette série dont les trois saisons sont disponibles sur la plateforme OCS. C’est aussi énigmatique que Lost : une fascinante réflexion philosophique, mystique et religieuse. Avec cette question au centre : comment vont faire ceux qui restent avec ces disparus.

The Leftovers est plus qu’une série fantastique. C’est une série sur le deuil, sur le manque, sur l’amour et sur l’humanité. Elle débute trois ans après ce qui est surnommée "le grand ravissement". Le curé se veut redresseur de tort et affiche dans les rues de la ville les méfaits des disparus. Les membres d’une secte, les Guilty Remnants, murés dans leur silence et des habits blancs harcèlent les habitants pour qu’on n’oublie pas les disparus. Le chef de la police fait tout pour éviter une explosion sociale tout en tentant aussi de recoller les morceaux de sa famille qui a explosé en vol : sa femme a rejoint la secte et sa fille le déteste pour avoir détruit la famille.

Une histoire d’amour épique

Dans The Leftovers, Il y a un côté Lost, sans l’île. Chaque épisode se concentre sur le destin d’un personnage et nous fait voir l’histoire à travers son regard. On peut aussi ouvrir une saison dans la préhistoire à la création de l’humanité, de l’amour, et de l’homme. Et une héroïne peut même rejoindre les disparus de l’autre côté et regarder les 98 % de la population disparue à ses yeux. Une série en trois saisons qui vous fera voyager. Une histoire d’amour épique qui vous renversera jusqu’à la dernière image, et qui renvoie à une autre date, le 11 septembre. Les 28 épisodes exigeants et émouvants sont disponibles sur la plateforme OCS.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.