L'empire des séries. Dans les coulisses de "Drôle" : le choix des personnages

écouter (602min)

Avec "Drôle", Fanny Herrero plonge dans le milieu du stand-up et crée une nouvelle série chorale avec quatre personnages qui se confrontent. Genèse de la série.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Younes Boucif est Nazir dans Drole (MIKA COTELLON)

Drôle, c’était la tentative de Fanny Herero d’écrire une série contemporaine française qui se déroule dans le milieu du stand-up.

Fanny Herrero, débauchée par Netflix, s’était vu offrir carte blanche pour une série et c’est Gad Elmaleh qui lui avait soufflé l’idée du milieu du stand-up. Pour écrire la série, on commence par faire des recherches. Fanny Herrero : "On a passé beaucoup de temps à aller dans les Comedy Club. On en a vu plein de plateaux, on a rencontré plein d'humoristes. Ça, c'était pour avoir un rapport au réel en fait. J'ai recruté aussi des consultants, donc des stand-uppers assez confirmés, qui sont venus vraiment me parler de leur expérience. Ça, c'était Marina Rollman et Jason Brokerss avec qui j'ai passé beaucoup de temps."

Ensuite on détermine les personnages : "Et là, l'idée, c'était quels seraient les quatre personnages qu'on a envie de voir, qu'on n'a pas l'habitude de voir dans une fiction française et qui vont venir incarner le mieux possible ces thématiques. Donc on est arrivé sur ce petit quatuor parce qu'après on voulait vraiment une série chorale. J'adore ça, les séries chorales, avec quatre expériences de vie, quatre rapports à l'ambition, quatre rapports à la vocation, quatre rapports à l'identité qui viennent chacun incarner quelque chose."

Chaque personnage de Drole reflète une thématique : Nezir, c’est le surdoué venu d’un milieu défavorisé qui a une vocation. Aissatou une boule d’énergie solaire qui galère ; Bling une sorte de has been qui ne travaille plus assez ses blagues, et Apoline la bourgeoise qui s’émancipe par la scène.  Avec comme question dans la série, jusqu’où est on prêt à se dévoiler pour faire rire… : "En fait, ils nous racontent tous ça parce qu'ils se posent toujours la question : est-ce que je parle de ça ? Est-ce que ça risque de faire de la peine à quelqu'un, quelqu'un de son entourage proche ? Après, souvent, c'est l'humour plus fort que tout. Donc qu'est-ce qu'on peut sacrifier pour la qualité d'une blague ? Si la blague est drôle, est-ce qu'on y va au risque de blesser quelqu'un ? "

La série n’a pas été renouvelée par netflix. Il n’y aura pas de saison 2.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.