L'auto, France info

Petit à petit, les ventes de voitures électriques décollent en France

Depuis le début de l’année, la France est la championne d’Europe des véhicules électriques.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Maxppp)

La France est passée devant la Norvège, pays où le stationnement leur est gratuit et les couloirs de bus autorisés. Mais attention, la percée de la voiture électrique, "c’est un marathon, pas un sprint" déclare le patron de BMW qui s’est lancé depuis 2013 dans l’électrique de luxe. Les chiffres sont modestes, 1,3% du marché, mais ils sont là. 185.000 exemplaires vendus en Europe en un an. Et le seul mois de mars en France 3739 immatriculations, le double de mars 2015. 

Mais on est toujours loin des prédictions de Carlos Ghosn qui voyait la voiture électrique représenter 10% des ventes en 2020. Il n’empêche, c’est l’alliance Renault Nissan qui mène le bal. La Renault Zoé est la première tout électrique non seulement en France mais en Europe. Devant la Nissan Leaf. Mais dans le monde, États-Unis compris, c’est bien la Leaf qui est leader devant Tesla. En attendant que la modèle 3 qui vient d’être présentée par la firme californienne et qui sera vendue aux alentours de 35.000 €, dans quelques mois, ne vienne lui faire de l’ombre.

Carlos Tavares, le PDG de Peugeot Citroën, annonce 4 véhicules électriques ou hybrides rechargeables dans sa gamme d’ici 2019. Et il compte bien rentrer aux Etats-Unis grâce aux Autolib du groupe Bolloré.

Reste à savoir justement si la démocratisation va passer par les citadines tout électriques mais pas trop chères car subventionnées. La Zoe ne coute pas plus cher que la Clio essence car elle bénéficie d’un bonus de 6.300 €, mais il faut louer les batteries. 70€ par mois. Ou si  la diffusion va descendre par le haut avec les berlines et 4X4 de luxe qui tablent plutôt sur l’Hybride rechargeable. Ce qui résout les soucis d’autonomie, car après une cinquantaine de kilomètres sur les batteries, le moteur thermique prend le relais.

Car les batteries lithium ion sont encore chères, 30% du prix de la voiture et pas assez performantes. 250 km maxi à allure normale voire 400 km pour une Tesla.

Mais aujourd’hui, la recharge à 80% prend au moins ½ heure. Pourtant la France est en train de s’équiper à vitesse grand V de bornes de recharges. 10.000 pour l’instant, 20.000 points de charge ouverts au public dans les mois à venir assure l’AVERE. Encore faudra-t-il que les bornes aient une puissance suffisante. Entre celles d’Autolib à moins de 4kw et les super chargeurs de Tesla à 130 kw, il y a un gouffre. Or les prochaines batteries qui vont doubler leur autonomie en 2020 et diviser leur prix par deux seront plus gourmandes en courant.

A partir de 2019, elles devront produire un bruit afin que les autres usagers les entendent arriver. D’autant plus de décibels suivant la vitesse. Comme on ne dit pas de quoi le son sera fait, cela risque de produire une sacré cacophonie dans les rues du futur.

 

 

(Maxppp)