Cet article date de plus de neuf ans.

Paris : interdiction des voitures âgées, et autres mesures...

écouter
Le conseil municipal de Paris discute à partir d'aujourd'hui de mesures qui visent à limiter la circulation automobile.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

C'est un conseil d'une importance primordiale, puisqu'il va donner – ou non – une accélération à la politique de la ville de Paris, concernant tous les aspects de la circulation automobile.
Déjà, la Mairie de Paris se félicite que l'automobile soit "le mode de transport qui a connu pour les Parisiens la plus forte baisse depuis 2001 : un recul de 40 % ".

La Mairie de Paris veut aller encore plus loin

D'ici 2014, il pourrait y avoir une interdiction de circulation, pour toutes les voitures âgées de plus de 17 ans, et les 2 roues de plus de 10 ans. Et, pas seulement pour Paris intra-muros, mais pour toute la banlieue comprise à l'intérieur de l'A86, l'autoroute qui ceinture les banlieues de 1er, 2ème et 3ème rang ! Soit une zone, au total, de 4 millions de personnes. Interdire l'usage de voitures âgées, ce serait pénaliser les personnes aux revenus les plus faibles. Ce serait évacuer aussi les voitures de collection.

Autre projet : réduire les vitesses sur le périphérique, et dans de nombreux quartiers (avec de nouvelles "zones 30") – problème : cela ne diminue absolument pas les émissions polluantes.
Donc : des contraintes toujours plus sévères.

Pourtant, la Mairie de Paris explique que, grâce à sa politique, Paris offre "des conditions de circulation plus fluides ". Ce qui semble peu vérifié, sur le terrain.

Autre projet pour Paris : un péage, pour tous, sur tous les axes rapides qui desservent la capitale

Cela, au motif que "l'instauration d'un péage sur les autoroutes métropolitaines permettrait également réduire le trafic routier ".
Mais, sur beaucoup de ces points, la Mairie de Paris n'a pas le pouvoir de décider seule. Aucune décision, donc, sans l'accord du gouvernement – ou des communes avoisinantes. Mais les intentions de la Mairie sont désormais claires.

En Bref...

La nouvelle identité de Renault s'étend progressivement
La nouvelle face avant de la marque Renault, avec un gros losange central, vient d'être inauguré par la nouvelle Clio.
Tous les modèles existants vont, progressivement, hériter de ce nouveau "visage".
Mais d'abord ceux destinés essentiellement aux pays "émergents" : les Renault davantage vendues en Europe hériteront de la nouvelle face avant, mais... plus tard.

La marque Lancia ne va pas disparaître
Des bruits avaient couru, la semaine dernière, concernant une possible disparition de la marque Lancia.
En fait, de plus en plus, les Lancia seront des Chrysler "re-badgées", pour le marché européen ; et construites aux Etats-Unis.
Pour Lancia, ce n'est pas une disparition ; mais une sorte de "mort cérébrale".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.