Cet article date de plus de neuf ans.

Hybrides et hybrides rechargeables : quelles sont leurs vraies consommations ?

Souvent, nous soulignons que les consommations "normalisées" vantées par les marques automobiles sont fausses – pourtant, ce sont celles que les constructeurs mettent en avant dans leurs publicités. En plus, il y a des catégories de voitures particulièrement touchées...
Article rédigé par Jean-Rémy Macchia
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
  (©)

Particulièrement touchées par ces "erreurs" en leur avantage : les hybrides et, surtout : les hybrides rechargeables : elles atteignent des sommets, dans le grand n'importe quoi, pour les chiffres de consommation.
Ceci tient au mode de calcul actuellement retenu pour la mesure des consommations homologuées : deux tests successifs ; un, avec batteries pleines (donc la voiture va rouler en mode "électrique", sans consommer de carburant) ; un second cycle, mais avec un niveau de charge des batteries qui est laissé à l'appréciation ( ! ) du constructeur. Résultat : si les batteries sont encore relativement chargées, le moteur électrique peut aider au roulage de la voiture ; et faire baisser les consommations.

En roulant, vous ne retrouverez pas ces consommations

C'est impossible, à moins de ne faire que de petits trajets, et d'arriver à rouler seulement "sur" l'électrique !
Parce que ces hybrides rechargeables n'ont qu'une autonomie très limitée, en "tout électrique" : entre 20 et 50 km (selon les chiffres des constructeurs, qui sont très optimistes).
Mais ensuite, dès que vous ré-utilisez le moteur à essence, votre voiture se remet à consommer tout à fait normalement !
C'est-à-dire : 5, 7, 8 litres ; ou plus !
Donc : leschiffres officiels annoncés sur les hybrides rechargeables ne veulent rien dire.
Que ce soit les 3,1 litres de la Porsche Panamera ; les 2,1 litres de la Toyota Prius rechargeable ; ou les 1,2 l des Opel Ampera, et Chevrolet Volt.

Et les constructeurs, bien sûr, en profitent !

Carrément !
Ils comptent sur ces hybrides rechargeables, pour faire baisser les moyennes des consommations, pour les voitures de leurs gammes !
Puisqu'à partir de l'an prochain – et surtout en 2020 – ils doivent réduire les rejets en gaz carbonique pour l'ensemble de leurs modèles ; et donc réduire les consommations !

En Bref...

On parle de reprise, pour le secteur automobile en Europe...
Le cabinet PWC prévoit 4% de hausse, pour les ventes de voitures en Europe, pour cette année.

Et un succès croissant pour les "SUV" !
Les "SUV", ces voitures "hautes sur pattes" aux allures de 4 X 4, sont à la mode, dans tous les pays du monde.
L'année dernière, ils ont représenté plus de 14 millions de voitures ; plus d'une voiture sur cinq !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.