L'auto, France info

Bientôt la fin de Lancia ?

Le salon automobile de Genève va ouvrir (demain, aux journalistes, mardi, au public. Une grande marque va se singulariser par sa présence extrêmement discrète : Lancia.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Un seul modèle présenté à Genève : la petite Ipsilon.
Tout le reste de la gamme est absent. Et c'est la première fois !
C'est évdeimment mauvais signe. Pire : c'est le compte à rebours d'une mort annoncée.
D'ailleurs, le PDG du groupe Fiat – Sergio Marcione – a récemment déclaré que la "marque Lancia" allait être réservée à l'Italie ; et ne plus produire qu'un seul modèle : l'Ipsilon.
Une marque avec UN modèle, dans UN seul pays, c'est la condamner à mort ; et à assez brève échéance.

Pourquoi condamner une aussi "belle" marque que Lancia ?

Il y a eu les grandes manœuvres du PDG Sergio Marcione, avec le rachat de l'américain Chrysler.
Et il a expliqué qu'il n'y avait pas de place, et pour Chrysler, et pour Lancia.
Du coup, sur le marché européen, la "marque" Chrysler a disparu.
Et plusieurs modèles Chrysler ont été intégrés à la gamme Lancia. De façon totalement illogique.
Comme la génération actuelle de Chrysler 300 C – un "gros méchant look" typiquement américain ; à l'opposé de la finesse, du côté totalement latin de Lancia !
Et elle se vend trois fois moins que la précédente, qui portait le nom de "Chrysler" !
Même chose avec le Voyager : monospace vraiment américain. Maintenant, il s'appelle "Lancia". Résultat : des ventes divisées par quatre !
Et puis bide complet de la Lancia Flavia : un "coupé-cabriolet" Chrysler : même pas 1 500 ventes, en deux ans !

Mais le "mal" de Lancia remonte à plus loin

Quand vous examinez l'histoire de Lancia depuis 25 ans, vous vous rendez compte que le groupe Fiat n'a jamais su se dépêtrer, avec ces deux marques.
Et, depuis 5 ans, c'est pire : plus aucune des deux marques n'est gérée correctement.
La gamme Alfa Romeo est tombée à deux modèles (ce qui ne lui est jamais arrivé, depuis la guerre) !
Et Lancia a une image complètement parasitée par l'arrivée de modèles Chrysler – alors que les "vrais" modèles Lancia se vendent de moins en moins ; ou sont supprimés.

En Bref...

Le "Top 5" des constructeurs automobiles mondiaux ne change pas
Ce sont toujours les mêmes 5 groupes automobiles s'approprient plus de la moitié des ventes mondiales : Toyota, General Motors, Volkswagen, Renault-Nissan, Hyundai-Kia.
Depuis 2010, "l'autre" géant américain – Ford – est sorti du top 5.

Un assez gros rappel chez Volkswagen
Sur les utilitaires Caddy.
589 000 exemplaires rappelés.
La raison technique de ce rappel : le hayon arrière risque de se refermer tout seul, lorsqu'il est ouvert.
En France, 19 000 Caddy rappelés.

(©)