Cet article date de plus de neuf ans.

Thuyas et voisinage : les règles à respecter

Patrick souhaite planter des thuyas. Son voisin n'est pas d'accord. Antoinette a besoin de conseils pour des plantes poussant sans beaucoup de lumière. Et Régis s'interroge sur la technique de l'arcure sur des arbres fruitiers.
Article rédigé par Claude Bureaux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
  (Attention de bien respecter la distance légale, surtout pour des thuyas © Liane)

Comme chaque samedi, on commence avec les conseils de Claude Bureaux. Au potager, semez les betteraves-rouges et n'oubliez-pas d'éclaircir vos semis de carottes et de radis.

Surveillez l'apparition des doryphores sur les pommes de terre et les aubergines. Le ramassage manuel des doryphores permet d'éviter d'avoir recours aux insecticides. Et puis au jardin d'agrément, c'est le bon moment pour semer en pleine terre les pensées, les myosotis et les digitales. 

Patrick, de Lillers (Pas-de-Calais) : "Je voudrais planter des thuyas du Canada en limite de propriété, mon voisin s'y oppose, en a-t-il le droit ?"

CB : Les articles 671 et 673 du code civil établissent des distances légales de plantation en limite de propriété. Il est permis d'avoir des arbres ou des arbustes près de la limite de la propriété voisine, à condition que ceux-ci soient plantés à 2m du grillage ou des bornes, pour les arbres dépassant 2m à l'âge adulte. C'est le cas des thuyas occidentalis dits du Canada. Si vous plantez des arbres ou des arbustes en haie taillée ne dépassant pas 2m de hauteur, 50 cm suffisent. Si vous tenez aux thuyas, essayez le thuya de Chine qui est souvent utilisé pour la création des haies et que vous devrez tailler. Ou alors, essayez des thuyas à petit développement comme le danica, qui dépasse rarement les 50 cm ou le campacta qui peut atteindre les 60 cm. Son coloris se modifie tout au long de l'année. De jaune au printemps, il devient vert bleuté l'été puis pourpre en hiver. Sinon, plantez des thuyas à feuilles panachées. Ils dépassent rarement les 2m de hauteur à l'âge adulte et sont très lents à pousser.

 

 

Antoinette, Paris 20e : "Je souhaiterais faire quelques plantations dans la petite cour de mon immeuble, mais il n y a pas beaucoup de lumière. Quelles plantes choisir ?"

CB : En règle générale, les plantes de terrains acides dites "plantes de terre bruyère" viennent très bien en situation ombrée. Attention, elles craignent parfois l'arrosage avec l'eau du réseau et le manque de drainage. Les astilbes, dont le feuillage est très décoratif, ont des inflorescences en plumeau très appréciées. Ce sont des pantes vivaces qui résistent bien au manque de lumière. Dans les "annuelles", vous avez bien sien sûr les impatiens, les balsamines, toutes sortes de bégonias et les cokus aux feuillages vivement colorés.

Pourquoi ne pas essayer les cyclamens d'Europe, le cœur de Marie, les digitales, les euphorbes panachées, les rhododendrons, les fuchsias, les bambous, les fougères et les hortensias. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous recommande la lecture d'un récent ouvrage qui vient de paraître aux éditions Ulmer : Les nouvelles plantes d'ombre pour le jardin de Cédric Basset.  

Régis, Gargenville (Yvelines)  : "Mon voisin m’a  recommandé de courber les branches de ses poiriers et pommiers pour avoir plus de fruits. Qu'en pensez-vous? En quoi consiste cette opération ?"

CB : Chez les pommiers et les poiriers, l’arcure des branches favorise effectivement la venue des fruits. Cela permet également de limiter les tailles. Les jardiniers ont remarqué que les arbres qui avaient subi une arcure donnent leurs fruits plus tôt. La technique de l'arcure consiste à courber les branches force à la manière d'un arc. Ce qui a pour effet de forcer certains bourgeons à fleurir, donc à augmenter les chances de fructification. Les grandes tiges toutes droites que les jardiniers appellent les gourmandes ne donnent que des feuilles. Cet été, effectuez une taille en vert. N'oubliez pas que dans la nature, le facteur vigueur est contraire au facteur fertilité.                                              

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.