Devenez "Dorloteur" d'abeilles !

écouter (3min)

Les abeilles sauvages ne piquent pas et sont les premières pollinisatrices du printemps. Voici comment participer à leur sauvegarde. 

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Pauline Jung et une des petites maisons qui permettent de dorloter les abeilles.  (ISABELLE MORAND / DORLOTEURS / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les Dorlotoirs d’abeilles sont des petites maisons destinées à accueillir des abeilles sauvages. On dénombre en France environ un millier d’abeilles sauvages, dont la vie n’a rien à voir avec celle des abeilles domestiques, qu’on trouve dans les ruches.

Des nids dans la terre, des tiges creuses...

L’abeille sauvage est une formidable pollinisatrice, et elle ne pique pas. "Les espèces ont des modes de nidification très différents", explique Pauline Jung, chef de projet chez Les Dorloteurs d’abeilles.

"70% des abeilles sauvages nichent dans la terre. D'autres font leur nid dans des tiges creuses, des roseaux, des bambous et ce sont ces espèces qui nous intéressent chez les Dorloteurs d'abeilles."

"Certaines abeilles sauvages nichent dans des coquilles d'escargots vides ou des pétales de coquelicots."

Pauline Jung, Les Dorloteurs d'abeilles

à franceinfo

Des tubes transparents permettent d'observer tous les stades de la vie d'une abeille sauvage.  (ISABELLE MORAND / DORLOTEURS / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Pour observer la vie des abeilles

Un dorlotoir est une bonne idée de cadeau de Noël, que vous habitiez à la campagne ou en ville, et même si vous ne disposez que d’un rebord de fenêtre. Les petites maisons sont toutes équipées de tiroirs ou de tubes transparents qui permettent d’observer la vie des pensionnaires. 

"ll y a une vraie volonté de pédagogie et de sensibilisation. Nos dorlotoirs sont donc équipés de galeries transparentes qui permettent d'observer l'abeille pendant qu'elle fait son nid. On voit l'œuf qui se transforme en larve, qui se nourrit du stock de pollen laissé par la maman abeille. Puis, on assiste à la construction du cocon.

"Nous sommes convaincus que c'est en voyant, en touchant du doigt la nature, toute sa fragilité, que chacun peut prendre conscience de l'importance de ces petits gestes et de la nécessité de s'impliquer pour la protection de ces abeilles."

Les Dorloteurs d'abeilles

à franceinfo

Savoir dorloter

Les Dorloteurs peuvent être des particuliers ou des entreprises. L’abonnement annuel permet de recevoir un Dorlotoir et ses accessoires, des cocons d’abeilles sauvages, une newsletter mensuelle, un accompagnement personnalisé dans le suivi des abeilles. En automne, chaque abonné récupère les cocons, les envoie aux Dorloteurs d’abeilles qui les mettent à l’abri pour l’hiver, et les réexpédient au printemps.

Chaque cocon est tracé par les Dorloteurs : "On est assez convaincu qu'une abeille marseillaise développe des spécificités liées au climat lié à son environnement végétal, tout comme une abeille lilloise, développe certaines affinités pour des plantes du nord de la France et pour un climat aussi particulier."

Devenez parrain ou marraine ! 

Depuis le lancement de l’initiative en 2020, près de 4000 dorloteurs veillent sur des abeilles sauvages. Si le projet vous intéresse, rendez-vous sur lesdorloteurs.fr 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.