Cet article date de plus de neuf ans.

La progression du virus H7N9 en Asie

écouter (4min)
L'épidémie de grippe aviaire H7N9 continue sa progression en Chine. L'organisation mondiale de la santé recense déjà plus de 22 décès. Pour l'instant, en dehors d'un cas importé à Taiwan, le virus n'a pas gagné d'autres pays mais les autorités sanitaires craignent de le voir gagner rapidement du terrain.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La fièvre monte particulièrement en Asie du Sud-Est parce qu'au
Laos, au Vietnam ou en Thaïlande, les élevages et la vente de volailles
vivantes font partie de la vie quotidienne.

François Roger, épidémiologiste, directeur de l'unité de
recherche Animal et gestion intégrée des risques au Cirad est en mission en Thaïlande
pour évaluer les risques de propagation. "Pour le moment il y a environ 130
cas humains, avec 24 décès déclarés. Nous n'avons pas de signes cliniques chez
les volailles, mais le virus a été retrouvé dans quelques échantillons par les
autoritaires vétérinaires chinoises.
"

Si l'on sait que le virus H7N9 vient des volailles, les
chercheurs ne connaissent pas encore les modes de circulation et de transmission
du virus entre animaux et les modes de contamination des humains en Chine.

Il faut éviter d'aller visiter les marchés de volailles
vivantes en Asie et ne pas manipuler des volailles vivantes. Il n'y a aucun
risque de transmission lors de la consommation de volailles cuisinées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.