Info médias, France info

"Vanity Fair France doit s'ancrer dans l'époque" : Joseph Ghosn veut renforcer le glamour et l'investigation

L'ancien patron de Grazia, Joseph Ghosn, devient dès mardi 29 janvier le directeur des rédactions de l'édition française de Vanity Fair. Son ambition : renforcer le glamour et l'investigation et faire de Vanity Fair un magazine plus ancré dans son époque.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Vanity Fair France, sur franceinfo mardi 29 janvier 2019.
Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Vanity Fair France, sur franceinfo mardi 29 janvier 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Après Graziales Inrocks, l'Obs, Joseph Ghosn succède à Anne Boulay (licenciée) au poste de directeur des rédactions de Vanity Fair France, mensuel français de Condé Nast. Un virage vers plus de glamour ? Le nouveau directeur rassure d'entrée : pas question de toucher à l'investigation, marque de fabrique du journal : "Je veux renforcer les fondamentaux : le glamour et l'investigation" annonce Joseph Ghosn.

Un magazine trop "années 80"

Lancé en 2013, le magazine est en perte de vitesse avec une diffusion qui s'essouffle : 76 265 (2014-2018) soit une baisse de 16,22% par rapport à 2016-2017 (source : acpm.fr). 

Si Vanity Fair France commence à s'essouffler c'est peut-être parce qu'il est trop nostalgique, trop années 80. Je pense que c'est une erreur. Vanity Fair doit être ancré dans l'époque actuelle.

Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Vanity Fair France

franceinfo

Revoir l'interview en intégralite : 

Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Vanity Fair France, sur franceinfo mardi 29 janvier 2019.
Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Vanity Fair France, sur franceinfo mardi 29 janvier 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)