Info médias, France info

RadioPlayer France : des centaines de radios lancent une plateforme numérique commune

C’est le fruit d’une alliance inédite entre l’ensemble des grands groupes, publics et privés. Objectif : répondre à la concurrence des géants d'internet et des services de streaming.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Eric Valli, patron des Indés radios et de RadioPlayer France, à franceinfo.
Jean-Eric Valli, patron des Indés radios et de RadioPlayer France, à franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Désormais, en un clic, vous avez accès gratuitement à quasiment tout l’univers de la radio : RadioPlayer France est la première plateforme qui regroupe 200 radios françaises et 600 webradios (le flux et les podcasts), cela représente 90% de l’audience totale.

Jamais les antennes publiques et privées n’avaient conclu un tel partenariat, qui existe pourtant déjà dans 13 autres pays. "C’est un moment historique. On montre que le média radio est capable de bouger, de dépasser ses clivages, c'est un média d’avenir", se réjouit Sibyle Veil, la présidente de Radio France, dont les sept stations (franceinfo, France Inter, France Bleu, France Musique, France Culture, Fip et Mouv) font partie du projet. "C'est extrêmement simple", complète Jean-Eric Valli, patron des Indés radios et de RadioPlayer France. "Quand on télécharge l’appli, on a tout de suite un écran avec les logos des radios pour faire ses choix. L’auditeur peut ainsi reconstituer son univers habituel. Puis des radios lui sont recommandées en fonction des données récoltées par Médiamétrie sur les habitudes d’écoute."

Une réponse à la concurrence des géants du net et des services de streaming

L'application est disponible sur tous smartphones, ordinateurs, tablettes, télés et enceintes connectées. "Lorsque nos contenus sont diffusés par des agrégateurs, on n’a aucune maîtrise sur la qualité sonore, sur l’identité de nos radios. Pas de statistiques non plus sur l’écoute. On produit des programmes, on n’a aucune raison de les délivrer sans aucun contrôle", poursuit Jean-Eric Valli.

L’objectif est aussi de ne pas rater le virage des voitures connectées : "Nous devons être partout sous toutes les formes. Notamment dans la voiture de demain, où le risque est de ne plus être trouvé par notre auditeur. Aucun éditeur radio n’est en capacité de négocier seul avec les constructeurs automobiles."

Jean-Eric Valli, patron des Indés radios et de RadioPlayer France, à franceinfo.
Jean-Eric Valli, patron des Indés radios et de RadioPlayer France, à franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)