Info médias, France info

Le quotidien La Tribune cherche un repreneur

La direction du quotidien économique a demandé son placement en redressement judiciaire. La Tribune, en grande difficulté financière depuis 18 mois, va donc chercher un repreneur. Les salariés se sont réunis en assemblée générale pour décider d'une éventuelle action.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une mesure radicale que vient de prendre la propriétaire de la Tribune, Valérie Decamp. Une décision "douloureuse mais raisonnable" explique-t-elle dans un message aux lecteurs publié ce soir sur le site du quotidien économique. Et c'est un nouvel épisode, peut-être décisif, dans la crise qui dure depuis 18 mois  à La Tribune. Difficultés économiques, baisse des revenus publicitaires : l'année dernière, le journal a perdu 9 millions d'euros. En ce début d'année, il s'est placé sous protection de la justice, dans l'attente qu'un investisseur souhaite l'aider à sortir de sa mauvaise passe. Cinq millions d'euros étaient nécessaires.

Mais les candidats potentiels n'ont pas donné suite.  Valérie Decamp a décidé de ne pas attendre la date-limite, fixée au 19 décembre, et elle demande dès ce soir le redressement judiciaire du journal. Désormais, La Tribune cherche un repreneur. Que va-t-il se passer si le journal n'en trouve pas ? L'inquiétude domine au sein des 165 salariés, qui se sont réunis ce soir en assemblée générale. "Je vais en appeler aux pouvoirs publics" explique David Larbre, représentant du syndicat national des journalistes. "Demain, si la Tribune disparaît, c'est le pluralisme de la presse économique qui disparaît. Il n'y aura plus qu'un quotidien pour traiter de l'actualité économique en France."

Pierre Sled sur le départ ?

Egalement dans l'actualité des médias : le directeur des programmes de France 3, Pierre Sled, serait sur le point de quitter son poste. Pas de confirmation officielle du côté du groupe. On sait seulement que des discussions sont en cours, mais plusieurs médias, notamment l'hebdomadaire marianne, sont catégoriques : Pierre Sled est en train de faire ses valises. L'ancien présentateur de Stade 2 est en poste depuis un an seulement mais il serait remercié à cause des mauvaises audiences réalisées par la chaîne.

Alors, c'est vrai que France 3 n'est pas au meilleur de sa forme : 9,2 % de part d'audience en octobre, en baisse par rapport à septembre. ça ne permet pas d'oublier un été catastrophique, marqué notamment par l'échec retentissant de l'émission "l'Etoffe des champions", avec Raymond Domenech : le jeu avait été déprogrammé, ce qui est rarissime sur France 3.

Depuis la rentrée, plusieurs nouvelles émissions ne trouvent pas leur public. Ainsi, l'avenir de "Vendredi sur un plateau", le talk-show de Cyril Viguier, est loin d'être assuré. La tranche 10h-14h, consacrée aux programmes régionaux, est aussi en difficultés. Cet été, Pierre Sled était déjà donné partant. Il était finalement resté à son poste, mais chapeauté par un nouveau venu, Thierry Langlois. Ce dernier pourrait donc tenir désormais les rênes tout seul.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)