Quand le sud des Landes se met à l'électro : Capbreton, Hossegor et Seignosse prêtes à vibrer pendant les cinq jours du Little festival

Chaque jour pendant l'été, le service culture de franceinfo vous fait partager ses coups de cœur. Mardi 1er août : l'histoire d'un festival né modestement sur une thématique électro, sports de glisse et street art... Le Little festival des Landes.
Article rédigé par France Info, Thierry Fiorile
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le Little festival dans les Landes a pour ambition de rester à taille humaine. (LOUIS DERIGON)

C'est l'histoire d'un festival, né modestement en 2017 sur une thématique électro, sports de glisse, street art, jusqu'à atteindre 12 000 participants l'année dernière. Organisé sur trois sites, jamais loin des vagues, distants tout au plus de 10 kilomètres, Little festival qui travaille avec et pour la surfrider foundation afin de réduire son impact environnemental, veut rester à taille humaine.

"On a voulu faire un festival qui nous ressemble un peu plus, explique Gaël Reboul, le créateur de l'événement. On est sur un territoire qui est malheureusement assez pauvre sur l'offre festivals donc on n'a pas une course au prix des artistes. Ils savent qu'on est sur des petites jauges et que, s'ils veulent venir jouer, ils sont obligés de s'adapter. Soit ils acceptent nos propositions, soit peut-être ils reviendront l'année prochaine."

Étienne de Crécy, Dylan Dylan, Marina Trench ou encore Yuksek

Modeste dans ses moyens, mais ambitieux, Little festival accueille cette année quelques pointures, dont Étienne de Crécy, même génération que Laurent Garnier, l'un des darons de l'électro française. "J'ai croisé Étienne de Crécy à un autre festival où je travaillais et il est venu m'en parler en me disant : 'J'ai joué à Hossegore pendant votre festival et j'aimerais bien y participer'. C'était un petit clin d'oeil et je m'en suis rappelé cet hiver, se félicite Gaël Reboul. C'est un honneur de le recevoir, surtout qu'il fait une performance assez spéciale, il ne joue qu'avec des vinyles. Il a quatre platines vinyles, il vient avec deux valises énormes et au fur et à mesure de la soirée, il va délivrer sa bibliothèque musicale au public en fonction des réactions".

Quelque 30 artistes ont été invités et la parité est quasi-parfaite. Parmi les artistes féminines, Dylan Dylan ou encore Marina Trench. Et c'est un musicien au spectre artistique immense qui ouvrira Little festival mercredi 2 août : Yuksek, aussi brillant en club que pour composer des musiques de films et faire découvrir des talents sur Radio Nova. "Il a fait beaucoup de bandes originales ces dernières années, notamment celle d''En thérapie', une série qui m'avait beaucoup touché, raconte le créateur de Little festival. Cette année, il a sorti un album qui est fabuleux. On fait donc un grand concert gratuit avec Yuksek pour inaugurer le festival."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.