Hyper revue de presse, France info

Vend terrains et loi qui va avec !

Pour contourner la loi littoral qui contrarie l'activité économique, le maire de Plouvien dans le Finistère a décidé de céder une partie du territoire de sa commune au village voisin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Plouvien est
traversée par ce qu'on appelle un aber, c'est à dire un fleuve côtier qui se
remplit au gré des marées. Un espace naturel qui oblige la commune à se
soumettre à la loi littoral qui limite les constructions et contraint le
développement urbanistique. Or la municipalité a fait ériger il y a huit ans
des éoliennes qui sont aujourd'hui jugées en infraction avec cette loi. Même
chose pour une chaufferie biomasse toute neuve, inaugurée il y a à peine deux
mois, en présence notamment du ministre de la Défense, Jean Yves Le Drian,
ancien président de la région.

Face au risque de devoir fermer ou démonter ces
installations, le maire a du coup eu cette idée, approuvée par le conseil
municipal : céder les 30 hectares de terrain en bordure du fleuve au village
voisin, et ainsi ne plus être concerné par la réglementation environnementale.
" La solution trouvée peut paraître baroque, mais je n'allais pas changer la
loi à moi seul ", explique Christian Calvez, le maire de Plouvien, cité par Le
Monde.

Et la cession semble en bonne voie puisque la commune voisine de
Tréglonou a accepté de recevoir ces terrains ; une enquête publique a
donné un avis favorable et même la préfecture du département, qui a le dernier
mot sur cette affaire semble acquise au projet qui pourrait aboutir après le
printemps et les élections municipales. 

 

-Kelly Fraser, ou le succès du chant inuit.

Avec Claire Ulrich de Globalvoices 

 

 

 

(©)