franceinfo seniors, France info

France Info seniors : MONALISA aide à lutter contre l'isolement

Lancée en 2014, MONALISA est une structure qui mobilise, rassemble et conseille les associations pour contrer les effets de l'isolement et de la solitude des personnes âgées en France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(SYLVIE CAMBON / MAXPPP)

5 millions de Français souffrent de solitude

L’isolement social dégrade la santé et creuse les inégalités. Une personne âgée sur quatre est isolée.1,5 million de personnes de plus de 75 ans vivent dans une solitude qu’elles n’ont pas choisie. Elles seront quatre millions dans 20 ans si rien n’est fait.

Monalisa lutte contre la solitude des plus âgés
Monalisa lutte contre la solitude des plus âgés (monalisa-asso.fr)

C’est pourquoi l’association MONALISA ou Mobilisation Nationale contre l’Isolement des âgés, œuvre sur toute la France et en étroite collaboration avec la société civile, des institutions, des organismes et les pouvoirs publics.
Le manque de relations prive de reconnaissance sociale. L’isolement accélère la perte d’autonomie chez les plus âgés et augmente les dysfonctionnements des prises en charge.


71% des Français prêts à s’engager contre la solitude


La relation n’est ni un service ni une marchandise. Chaque citoyen est créateur de lien social dans sa proximité. La complémentarité entre l’action des professionnels et des bénévoles est primordiale.

Chacun d'entre nous doit conquérir ses relations, ses appartenances, le fait de compter pour quelqu'un...

Jean François Serres, référent et délégué national des Petits Frères des pauvres

MONALISA rassemble depuis 2014 tous ceux qui font cause commune contre l’isolement social des âgés.
La mobilisation nationale de 280 acteurs (associations, institutions, collectivités) se concrétise au niveau local : des équipes composées de citoyens luttent contre la solitude vécue par une personne âgée sur quatre, avec le soutien de coopérations départementales. La re-création des liens de proximité renforce la cohésion sociale et prévient aussi la perte d’autonomie.

(SYLVIE CAMBON / MAXPPP)