France Info extrême, France info

Candide Thovex, la Poney Session : grand spectacle et autodérision

Candide Thovex a encore frappé, sur les pistes de Val Blanc en Savoie. Le résultat en vidéo est à couper le souffle. Et même à la radio ! Gros plan aussi sur la Poney Session. A la fois compétition internationale de snowboard et festival de culture urbaine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Pour commencer, un point sur les X Games d'Oslo, grand-messe du sport extrême. On avait laissé la compétition en France, il y a deux ans, à Tignes. Elle est de retour en Europe, en Norvège cette fois depuis deux jours et jusqu'à demain dimanche.

Du ski, du snowboard, du skateboard. Plus de frontière entre disciplines d'hiver et d'été. C'est la nouveauté. On attend beaucoup bien sûr de notre champion Kevin Rolland. Un mois après l'or à Aspen, il espère briller à nouveau en ski Superpipe. Aux cotés de Ben Valentin,de Joffrey Pollet-Villard et de Marie Martinod chez les femmes. Pour l'instant, côté tricolore, zéro médaille.

En snowboard, Mirabelle Thovex et Sophie Rodriguez prennent la 6e et 7e place du Superpipe.

L'impressionnante Chloé Kim, Américaine de seulement 15 ans, monte sur la première place du podium.

Chez les Thovex, je demande Candide, le grand frère. Il faut avoir le cœur bien accroché pour visionner sans trembler les dernières prouesses de Candide Thovex. A 33 ans, le skieur professionnel aussi à l'aise en snowboard qu'en skateboard publie régulièrement des films de ses acrobaties.

Il y a aussi plein d'humour et d'autodérision à la Poney Session. Sur l'affiche de l'événement chaque année, au moins une tête de cheval et un snowboard : ce sont les incontournables

de cette compétition très atypique. Elle prend ses quartiers à Saint-Lary dans les Pyrénées la semaine prochaine du 3 au 6 mars.

"Ça a commencé autour d'un projet d'étude entre amis, raconte Jean Crampette, l'un des organisateurs. Et ça a fait boule de neige parce que des riders très connus sont venus. On a ensuite intégré le circuit coupe du monde il y a 5-6 ans. Et le Poney ? C'était un délire potache et c'est resté."

"Un événement très sérieux mais qui ne se prend pas au sérieux"

La Poney Session est une coupe du monde de snowboard et aussi un festival décalé qui met en valeur la boardculture, cette culture qui gravite autour du snowboard.

"Une façon de vivre, de s'habiller, de manger, de se loger , explique Jean Crampette. Afin de se démarquer des gros mastodontes, on a apporté notre touche sud-ouest décalée. Avec des artistes peintres, du breakdance, du tatouage, des DJ. Cette année, nous avons la chance de recevoir l'une des pointures de la scène électro, Vitalic. En fait, c'est un événement sérieux mais qui ne se prend pas au sérieux."

Et quand on demande à l'organisateur si l'événement n'est pas fermé, réservé à un petit milieu ? "Non, c'est ouvert au grand public. C'est convivial et toujours très spectaculaire. Même quand on skie en famille à Saint-Lary, on est impressionné par les acrobaties. Nous essayons toujours de démocratiser le spectacle ".

Plus d'informations et les liens à retrouver sur http://www.poneysession.com/

(©)